Citroën C3 Aircross

Der­nier-né des SUV ur­bains fran­çais, le cros­so­ver Citroën ne manque pas d’ar­gu­ments pour faire sa place dans cette ca­té­go­rie en­com­brée.

Auto Moto - - AUTO MENU - PAR S. LARROUMET, PHO­TOS DR

Ar­ri­ver en re­tard à un dî­ner, c’est gê­nant. Bou­quet de fleurs et bouteille de cham­pagne aident à faire pas­ser la pi­lule au­près de la maî­tresse de mai­son. Ça s’ap­pelle le sa­voir­vivre. Le C3 Aircross en est pé­tri. En dé­pit d’un ga­ba­rit mo­deste (4,15 m), il dé­voile une ha­bi­ta­bi­li­té ap­pré­ciable. Plus que suf­fi­sante, la garde au toit per­met aux grands de voya­ger sans avoir les ge­noux dans les gen­cives. La ban­quette cou­lis­sante (sur 15 cm) donne le choix entre volume du coffre (de 410 à 520 litres) ou es­pace aux jambes à l’ar­rière. Elle pro­pose trois vraies places et se ra­bat (2/3-1/3) en un tour­ne­main, pour for­mer un plan­cher plat et faire grim­per le volume de char­ge­ment à 1 289 litres. Si ce­la ne suf­fit pas, Citroën pro­pose, via le pack Fa­mi­ly + pack Sa­fe­ty (op­tion à 390 € in­cluant l’Ac­tive Ci­ty Brake, l’alerte at­ten­tion conduc­teur, les feux de route au­to­ma­tiques et les rideaux pare-so­leil ar­rière), la mise en ta­blette du siège pas­sa­ger. De quoi char­ger des ob­jets me­su­rant jus­qu’à 2,40 m de long.

Ac­cueillant, le SUV C3 l’est aus­si à l’avant, avec ses sièges larges qui, à dé­faut de bien main­te­nir le corps en vi­rage, épousent toutes les mor­pho­lo­gies. Ré­glable en tous sens, la po­si­tion de conduite s’adapte, elle aus­si, à tous les ga­ba­rits et l’er­go­no­mie bien pen­sée évite au conduc­teur de tâ­ton­ner pour trou­ver telle ou telle commande. Émet­tons un bé­mol, tou­te­fois, sur la fi­ni­tion. Si des ef­forts de présentation ont été consen­tis, avec la pos­si­bi­li­té de choi­sir par­mi dif­fé­rentes at­mo­sphères afin d’égayer l’ha­bi­tacle de cou­leurs vives, on re­grette la qua­li­té des plas­tiques du haut de planche de bord. Ils sont, à la fois,

durs au tou­cher et sen­sibles aux rayures.

Au vo­lant, peu de (mau­vaises) sur­prises, on est bien chez PSA. L’agré­ment de conduite di ère, ce­pen­dant, entre une Peu­geot et une Citroën. Plus dy­na­mique, la pre­mière mise da­van­tage sur le plai­sir au vo­lant, quand la se­conde joue da­van­tage la carte du confort. Et c’est plu­tôt réus­si. Moel­leux sur la bosse, mais pas trop souple non plus, l’amor­tis­se­ment rem­plit e ca­ce­ment son rôle en évi­tant un gite trop pro­non­cé. Sur­tout, il dé­voile un ex­cellent confort de rou­le­ment au­to­ri­sant les longs tra­jets sans fa­tigue. Douce et pré­cise, la di­rec­tion trans­met avec fi­dé­li­té les in­for­ma­tions en­voyées par le train avant. Do­té de l’an­ti­pa­ti­nage intelligent Grip Con­trol (en op­tion 300 €), notre mo­dèle d’es­sai était équi­pé de pneus quatre sai­sons, avouant ra­pi­de­ment leur li­mite. Le C3 Aircross a alors ten­dance à élar­gir la tra­jec­toire. En re­vanche, ces gommes ex­cellent sur les pistes en­sa­blées et re­ven­diquent une ca­pa­ci­té de dé­cé­lé­ra­tion bien plus im­por­tante que des pneus été. Dans ces condi­tions, le Grip Con­trol s’avère fran­che­ment convain­cant, gé­rant en dou­ceur le pa­ti­nage des roues avant mo­trices, le C3 Aircross étant, comme son cou­sin le Peu­geot 2008, pri­vé de trans­mis­sion in­té­grale. Sous le ca­pot, l’ex­cellent Pu­reTech 110 ch, as­so­cié à la boîte au­to­ma­tique EAT6, consti­tuent un par­fait duo. Aus­si souple que per­for­mant, ce trois-cy­lindres tur­bo se montre sobre en conduite apai­sée… mais a ré­cla­mé 10 litres de sans- plomb, en moyenne, sur notre par­cours d’es­sai de 200 km, ef­fec­tué à rythme sou­te­nu. Idem pour la boîte de vi­tesses, qui gère e ca­ce­ment mon­tée et des­cente des rap­ports, mais perd par­fois les pé­dales lors­qu’on la sol­li­cite avec ex­cès. Une uti­li­sa­tion in­ten­sive qui n’est pas la vo­ca­tion de ce vé­hi­cule fa­mi­lial… à moins que son pro­prié­taire ne soit en re­tard à un dî­ner.

1

Ac­cueillant et do­té d’une er­go­no­mie bien pen­sée, l’ha­bi­tacle du C3 pâ­tit ce­pen­dant de l’abon­dance de plas­tiques durs.

Cô­té conduite, il mise da­van­tage sur le confort que sur le dy­na­misme.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.