Nis­san Leaf

Si son conte­nu tech­no­lo­gique marque une évo­lu­tion sans pré­cé­dent, l’étin­celle n’a pas eu lieu sur le plan du style.

Auto Moto - - AUTO MENU - Par j. jo­dry, PHO­TOS dr

Lors­qu’on évoque la mo­bi­li­té élec­trique, on a le sen­ti­ment que l’ima­gi­naire col­lec­tif n’a d’yeux que pour Tes­la et son di­ri­geant em­blé­ma­tique, Elon Musk, per­çu comme un vé­ri­table mes­sie, no­tam­ment au­près de la com­mu­nau­té geek. On en convient, les Mo­del S et X, qui ont for­gé la ré­pu­ta­tion de la firme ca­li­for­nienne, sont des vi­trines tech­no­lo­giques… bien éloi­gnées des consi­dé­ra­tions de mon­sieur-tout-le-monde. Plus dis­crè­te­ment, la pre­mière gé­né­ra­tion de Nis­san Leaf, ap­pa­rue en 2010, s’est écou­lée à plus de 280 000 exemplaires à tra­vers le monde. Si elle s’est pro­pul­sée en tête des ventes de voi­tures élec­triques, la ja­po­naise ne le doit sû­re­ment pas à son phy­sique. Mal­heu­reu­se­ment, force est de consta­ter que la va­riable es­thé­tique a fai­ble­ment pe­sé dans le pro­jet Leaf II, bien qu’on lui re­con­naisse un style plus af­fû­té que ce­lui de sa de­van­cière. Face à ces consi­dé­ra­tions sub­jec­tives, la nou­velle Leaf pré­fère par­ler chiffres. Elle s’al­longe dé­sor­mais sur 4,49 m, en pro­gres­sion de 4 cm, mal­gré une plate-forme iden­tique, soit le ga­ba­rit d’une grande berline com­pacte type Maz­da 3. Cet éti­re­ment pro­fite au volume

de coffre, cu­bant dé­sor­mais 435 litres, contre 370 au­pa­ra­vant, grâce, éga­le­ment, à l’op­ti­mi­sa­tion du sou­bas­se­ment in­té­grant les bat­te­ries li­thium-ion. Celles-ci dis­posent, à pré­sent, d’une ca­pa­ci­té de 40 kWh, contre 30 kWh maxi sur l’an­cienne gé­né­ra­tion. Si la re­charge com­plète ré­clame 8 heures, en mode stan­dard, comp­tez 40 mi­nutes seule­ment pour re­trou­ver 80 % de ca­pa­ci­té, en charge ra­pide. Les per­for­mances pro­gressent, avec une puis­sance équi­va­lente à 150 ch, tan­dis que le couple maxi culmine à 320 Nm. Avec une masse to­tale stable, de 1 490 kg, la Nis­san re­ven­dique des ac­cé­lé­ra­tions plus franches. Mais elle mise da­van­tage sur l’au­to­no­mie, pro­met­tant 378 km (+ 120 km) se­lon le cycle NEDC. Ce qui de­vrait se tra­duire par 300 km maxi “dans la vraie vie”. Avec une bat­te­rie de 50 kWh en­vi­ron, la Mo­del 3 de base de­vrait pou­voir par­cou­rir 50 km de plus. Dom­mage que Nis­san ne pro­pose pas, d’em­blée, une se­conde ver­sion plus per­for­mante pour ve­nir ti­tiller l’amé­ri­caine. Elle est pré­vue fin 2018 et se­ra do­tée d’une ca­pa­ci­té de 60 kWh pour 567 km d’au­to­no­mie (cycle NEDC). Cen­trée sur la dé­mo­cra­ti­sa­tion de son pro­duit, la firme de Yo­ko­ha­ma pour­rait vendre sa nou­velle Leaf moins de 30 000 $ sur le mar­ché amé­ri­cain. Ce­la n’em­pêche pas l’élec­trique Nis­san de faire le plein de tech­no­lo­gies. Au contro­ver­sé sys­tème de conduite au­to­nome Au­to­pi­lot de Tes­la, Nis­san op­pose son sys­tème ProPi­lot. Moins am­bi­tieux, mais sans doute plus fiable, il gère l’ac­cé­lé­ra­teur, les freins et la di­rec­tion pour main­te­nir la Leaf sur sa voie de cir­cu­la­tion, entre 30 et 100 km/h. La nip­ponne dis­pose éga­le­ment de l’aide au sta­tion­ne­ment. Une fois l’em­pla­ce­ment re­pé­ré, qu’il soit pa­ral­lèle ou per­pen­di­cu­laire à la chaus­sée, une simple pres­sion sur un bou­ton lance la ma­noeuvre to­ta­le­ment au­to­ma­ti­sée. En cas d’ab­sence de mar­quage au sol, le conduc­teur peut lui-même le tra­cer à la main, via l’écran tac­tile de la console cen­trale… à condi­tion de sa­voir des­si­ner ! Plus in­at­ten­due, la der­nière in­no­va­tion, bap­ti­sée e-Pe­dal, per­met au conduc­teur de dé­mar­rer, d’ac­cé­lé­rer, de dé­cé­lé­rer et stop­per le vé­hi­cule en ajus­tant la pres­sion sur… la pé­dale d’ac­cé­lé­ra­teur. Lorsque celle-ci est to­ta­le­ment re­lâ­chée, un frei­nage ré­gé­né­ra­tif, ap­pli­qué au­to­ma­ti­que­ment, im­mo­bi­lise le vé­hi­cule. Ce dis­po­si­tif ne rem­place pas la pé­dale de frein clas­sique, in­dis­pen­sable en cas de frei­nage d’ur­gence. Pour le reste, la liste des équi­pe­ments est à l’image de l’am­biance à bord : sans sur­prise. On est loin du poste de pi­lo­tage fu­tu­riste d’une Toyo­ta Prius. La console cen­trale abrite un écran di­gi­tal de 7 pouces, au­to­ri­sant une vi­sion à 360° au­tour du vé­hi­cule. Il est com­pa­tible Apple Car­play et An­droid Au­to. Le sou­ci de connec­ti­vi­té est sym­bo­li­sé par une ap­pli­ca­tion pour smart­phone, ren­sei­gnant sur l’état de charge du vé­hi­cule et l’em­pla­ce­ment des sta­tions de re­charge les plus proches. Il est aus­si pos­sible d’ac­ti­ver l’air condi­tion­né ou le chauf­fage à dis­tance. En­fin, telle une ré­serve d’énergie mo­bile, la nou­velle Leaf est ca­pable d’ali­men­ter un ré­seau élec­trique, pou­vant créer une source al­ter­na­tive de re­ve­nus dans cer­tains pays. On reste scep­tique. En France, on voit mal l’in­té­rêt de vi­der sa bat­te­rie pour ali­men­ter le ré­seau EDF…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.