10 conseils à suivre 7

Buzz

Auto Moto - - MO­TEUR! -

Les conseils pour bien ache­ter et bien vendre

7 CONSEILS POUR BIEN ACHE­TER

1. Par­ti­cu­liers ou pro­fes­sion­nels ?

Ne né­gli­gez pas les pro­fes­sion­nels. Ils pra­tiquent des ta­rifs de plus en plus proches de ceux des par­ti­cu­liers, sa­chant qu’une voi­ture ré­vi­sée par ceux-ci jus­ti­fie un ta­rif – un peu – plus éle­vé. Re­te­nez aus­si qu’en cas de vice ca­ché, il est beau­coup plus fa­cile de se re­tour­ner contre un pro­fes­sion­nel o rant sys­té­ma­ti­que­ment une ga­ran­tie.

2. Faites le tour de vos re­la­tions.

Si les pe­tites an­nonces de­meurent le meilleur moyen de dé­ni­cher une bonne oc­ca­sion, com­men­cez par faire le tour de vos re­la­tions. Il n’est pas si rare qu’un membre de votre fa­mille, un ami, un voi­sin ou un col­lègue pos­sède le mo­dèle que vous convoi­tez, qu’il se­ra ra­vi de vous cé­der plu­tôt que de se le faire re­prendre – à bas prix – par un pro­fes­sion­nel. Met­tez-vous d’ac­cord sur le mon­tant de la tran­sac­tion en vous ré­fé­rant aux ta­rifs moyens des pe­tites an­nonces équi­va­lentes. Et pro­fi­tez-en pour vous ren­sei­gner sur les ré­pa­ra­tions qui ont été faites ou celles qui res­tent à faire.

3. Quelles pe­tites an­nonces consul­ter ?

Pri­vi­lé­giez les an­nonces les plus dé­taillées et les mieux ré­di­gées, dis­po­nibles avec des pho­tos de bonne qua­li­té (sur Le Bon Coin, l’an­nonce gra­tuite peut in­té­grer trois pho­tos). Sé­lec­tion­nez-en cinq ou six qui se rap­prochent le plus de vos cri­tères, par ordre de pré­fé­rence (ta­rifs, ki­lo­mé­trage, ré­gion, etc.). L’idéal est de vi­ser un mo­dèle de “pre­mière main”, dont le ven­deur est cen­sé connaître les an­té­cé­dents et être en me­sure de four­nir les fac­tures d’en­tre­tien.

4. Quelle est la cote ?

Éta­blis­sez la cote moyenne du mo­dèle que vous convoi­tez en consul­tant les sites spé­cia­li­sés (la Cen­trale est un bon in­di­ca­teur). Dans tous les cas, et en par­ti­cu­lier s’il s’agit d’un mo­dèle peu di usé, consul­tez des an­nonces si­mi­laires sur d’autres sites. N’hé­si­tez pas à ap­pe­ler des ven­deurs pour sa­voir à quel ta­rif ils ont ven­du leur voi­ture.

5. Ap­pe­lez le ven­deur et po­sez-lui les bonnes ques­tions.

Pour­quoi la vend-il ? De­puis quand la pos­sède-t-il ? Faites-le par­ler de l’état de la mé­ca­nique, de l’em­brayage, de la car­ros­se­rie, de l’in­té­rieur, des pneu­ma­tiques, etc. Que men­tionne le contrôle tech­nique (obli­ga­toire pour les mo­dèles âgés de plus de 4 ans, ce­lui-ci de­vant avoir moins de 6 mois au mo­ment de la vente). Le car­net d’en­tre­tien est-il à jour ? Le pro­prié­taire pos­sède-t-il les fac­tures cor­res­pon­dantes ? L’en­tre­tien a-t-il été e ec­tué dans le ré­seau de la marque ? Si la voi­ture a plus de 4 ans ou plus de 90 000 km, la dis­tri­bu­tion (par cour­roie) a-t-elle été rem­pla­cée ? Le ven­deur doit ré­pondre avec pré­ci­sion. S’il hé­site ou pa­raît éva­sif sur cer­tains points, pas­sez votre che­min.

6. Mé­fiez-vous des ta­rifs trop al­lé­chants ou des ki­lo­mé­trages trop faibles.

Une voi­ture de 10 ans a chant 30 000 km n’est pas né­ces­saire- ment une bonne a aire (le comp­teur peut avoir été tra­fi­qué). Si la voi­ture a vrai­ment peu rou­lé, ce n’est pas pour au­tant qu’elle est en bon état. À l’in­verse, n’écar­tez pas sys­té­ma­ti­que­ment les mo­dèles au-des­sus de leur cote. Les éven­tuels ache­teurs sont moins nom­breux et vous pou­vez mieux né­go­cier le ta­rif.

7. Al­lez voir – et es­sayer – la voi­ture.

Al­lez-y en plein jour. Consul­tez la carte grise (qui doit im­pé­ra­ti­ve­ment être au nom du ven­deur…) et le contrôle tech­nique. Vé­ri­fiez que les ca­rac­té­ris­tiques et l’état, cor­res­pondent à la des­crip­tion faite par le ven­deur. Faites-vous ac­com­pa­gner par un pa­rent ou un ami connais­seur, si vous ne l’êtes pas. À deux, il est plus fa­cile de re­pé­rer les dé­fauts. Pre­nez le temps d’aus­cul­ter la voi­ture sous toutes les cou­tures (état et fonc­tion­ne­ment). Lais­sez d’abord le vo­lant au pro­prié­taire pour voir com­ment il conduit. En­fin, condui­sez-la vous-même, sur un par­cours le plus va­rié pos­sible et du­rant su sam­ment de temps pour vous faire une idée.

3 CONSEILS POUR BIEN VENDRE 8. Quels sites choi­sir ?

À l’ex­cep­tion de cer­tains mo­dèles de collection pour les­quels on a in­té­rêt à re­cou­rir aux ma­ga­zines spé­cia­li­sés en an­ciennes, In­ter­net est in­con­tour­nable pour être as­su­ré de vendre. Pri­vi­lé­giez les sites de ré­fé­rence comme La Cen­trale, l’un des plus sé­rieux (for­fait payant jus­qu’à la vente ou gra­tuit en des­sous d’un cer­tain prix de vente), Le Bon Coin (gra­tuit) ou Pa­ru-Ven­du, par­te­naire d’au­to­mo­to.com.

9. Bien fixer le prix de vente.

Il convient de par­tir de la cote moyenne – que cer­tains sites comme La Cen­trale pro­posent gra­tui­te­ment – et d’a ner son ta­rif en fonc­tion de di érents pa­ra­mètres : plus ou moins-va­lue se­lon le ki­lo­mé­trage moyen théo­rique, état de la voi­ture (car­ros­se­rie, mé­ca­nique, ha­bi­tacle, de­gré d’usure des pneus, etc.), de la pré­sence ou non du car­net et des fac­tures d’en­tre­tien ou du fait qu’il s’agisse (ou non) d’une pre­mière main. Te­nez compte des an­nonces des mo­dèles équi­va­lents quitte, pour ceux à faible di usion, à ap­pe­ler les ven­deurs pour sa­voir s’ils ont ven­du. L’idéal étant de fixer un ta­rif per­met­tant de fi­gu­rer par­mi les an­nonces les plus al­lé­chantes, en conser­vant une pe­tite marge de né­go­cia­tion.

10. Bien ré­di­ger son an­nonce.

Soyez le plus concis et le plus in­for­ma­tif pos­sible. Dé­cri­vez pré­ci­sé­ment la ver­sion (mo­to­ri­sa­tion, type de boîte, ni­veau de fi­ni­tion, teinte de la car­ros­se­rie et de la sel­le­rie, prin­ci­pales op­tions…), la date de pre­mière mise en cir­cu­la­tion et l’état. Si la voi­ture a des dé­fauts cos­mé­tique (por­tière lé­gè­re­ment en­fon­cée, jante abî­mée, siège a ais­sé ou ta­ché…) ou mé­ca­nique (em­brayage fa­ti­gué, pneus à 50 % d’usure…), pré­ci­sezle. Ne cher­chez ja­mais à dis­si­mu­ler un dé­faut que l’ache­teur po­ten­tiel re­pè­re­ra au pre­mier coup d’oeil. À l’in­verse, met­tez en avant les qua­li­tés et spé­ci­fi­ci­tés de votre voi­ture… sans ten­ter de la “sur­vendre”. S’il s’agit d’une pre­mière main, que les pneus sont neufs, que le car­net est tam­pon­né ou que l’en­tre­tien a été e ec­tué dans le ré­seau, pré­ci­sez-le. En­fin, joi­gniez des pho­tos de bonne qua­li­té : voi­ture propre, avec, au mi­ni­mum, une vue de trois-quarts avant, de trois-quarts ar­rière et de la planche de bord.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.