C’

Auto Moto - - PASSION | BIENTÔT SUR NOS ROUTES -

est en­tré dans les moeurs. Chaque nouvelle gé­né­ra­tion de Peu­geot hé­rite dé­sor­mais l’ap­pel­la­tion de son aïeule. En toute lo­gique, c’est donc une nouvelle 508 qui rem­pla­ce­ra l’ac­tuelle, née en 2010, puis re­sty­lée quatre ans plus tard. La grande rou­tière 607, dis­pa­rue au dé­but de cette dé­cen­nie, n’ayant ja­mais été rem­pla­cée, c’est à la Peu­geot 508 que re­vient le titre de haut de gamme so­cha­lien. Pour­tant, la fu­ture Peu­geot 508 pour­rait re­voir ses di­men­sions à la baisse, pour des rai­sons de po­si­tion­ne­ment stra­té­gique. Le Groupe PSA met dé­sor­mais un point d’hon­neur à évi­ter toute cannibalisation entre les mo­dèles de ses trois marques, dont Ci­troën et DS. Fin 2019, la luxueuse ber­line DS 8 de­vrait s’éti­rer sur 4,85 m, se­lon nos in­for­ma­tions, quand la fu­ture Ci­troën C6, attendue en 2020, de­vrait s’ap­pro­cher des 4,95 m. La dé­marche de Peu­geot, a contra­rio, est à mettre en pa­ral­lèle avec sa quête d’image de “gé­né­ra­liste pre­mium”, dans la veine de Volks­wa­gen. Dans cette quête, la fu­ture 508 sou­haite se rap­pro­cher des di­men­sions de ber­lines haut de gamme comme l’Au­di A4, la BMW Sé­rie 3 ou la Mer­cedes Classe C, qui tournent au­tour de 4,70 m de long. La fran­çaise de­vrait s’étendre sur en­vi­ron 4,75 m, lors­qu’elle dé­ploie­ra une sil­houette de ber­line basse, à la chute de pa­villon pro­non­cée, lui don­nant des airs d’Au­di A7 Sport­back. Elle ti­re­ra éga­le­ment son ins­pi­ra­tion des concepts Exalt et Ins­tinct. Cette der­nière lui au­ra lé­gué son ban­deau de feux ar­rière, lar­ge­ment grif­fé de LED trans­ver­sales. À l’avant, on re­trou­ve­ra la ca­landre ver­ti­cale des der­nières pro­duc­tions du Lion. L’ha­bi­tacle se rap­pro­che­ra des ré­cents SUV 3008 et 5008, avec une ar­chi­tec­ture de planche de bord en es­ca­lier, ain­si qu’un vo­lant com­pact à double mé­plat, der­rière le­quel se lo­ge­ra l’écran di­gi­tal i-Cock­pit. Sous le ca­pot, pas de ré­vo­lu­tion dans un pre­mier temps. Elle s’ou­vri­ra en­fin aux blocs 3-cy­lindres, de même qu’au nou­veau die­sel 4-cy­lindres 1.5 BlueHDi 130 ch et 2.0 BlueHDi 180 ch. Elle en pro­fi­te­ra pour adop­ter la nouvelle boîte de vi­tesses au­to­ma­tique à huit rap­ports EAT8. En es­sence, le 1.6 THP de 225 ch cou­ron­ne­ra la gamme, avant l’ar­ri­vée de l’hy­bri­da­tion re­char­geable, qui lui au­to­ri­se­ra en­vi­ron 50 km d’au­to­no­mie en tout élec­trique. 300 ch se­ront ti­rés au maxi­mum de cette as­so­cia­tion, qui pro­fi­te­ra d’une trans­mis­sion in­té­grale, via les mo­teurs élec­triques lo­gés dans ses roues ar­rière. Mais une hy­bride deux roues mo­trices de­vrait aus­si voir le jour, afin d’abais­ser le ti­cket d’en­trée. Si la fu­ture Peu­geot 508 pri­vi­lé­gie­ra une car­ros­se­rie trois vo­lume, pour la Chine, son mar­ché de pré­di­lec­tion, l’Eu­rope ne se­ra pas ou­bliée avec la re­con­duc­tion d’un break, po­ten­tiel­le­ment dé­cli­né en ba­rou­deur sur­éle­vé RXH.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.