COM­BIEN COÛTE UNE F4O ?

Autoflash - - Deux Ou Trois Choses Sur La F40 -

avec la 288 gTo pro­duite seule­ment à 272 exem­plaires, la F40 est la Fer­ra­ri mo­derne la plus re­cher­chée sur le mar­ché de la col­lec­tion. on ne la trouve pas dans La Cen­trale des par­ti­cu­liers, c’est évident, mais plus sû­re­ment par re­la­tions ou connexions. Trou­ver une F40 dans un ga­rage spé­cia­li­sé n’est évi­dem­ment pas un gage ab­so­lu de fia­bi­li­té. même si le car­net est à jour et l’his­to­rique connu, une vi­site mé­di­cale s’im­pose chez le doc­teur à Le­val­lois-per­ret, siège de Fer­ra­ri-France. Toutes les F40 fran­çaises – comme toutes les Fer­ra­ri neuves d’ailleurs – sor­taient, à l’époque, des éta­blis­se­ments Charles poz­zi, unique im­por­ta­teur pour la France. seule cette so­cié­té conserve les archives des pro­prié­taires et l’his­to­rique tech­nique des voi­tures. Com­bien vaut une F40 en 2008 ? il faut dé­jà com­men­cer par la trou­ver. ac­tuel­le­ment, une an­nonce se pro­mène sur in­ter­net, concer­nant une ver­sion ra­cing su­per po­wer (c’est quoi ça ?) de 600 ch, pro­po­sée à 280 000 €. rien de tel n’a ja­mais exis­té de tel, ni chez Fer­ra­ri, ni chez mi­che­lot­to qui pré­pa­rait les ver­sions courses. donc, grande mé­fiance sur ce genre d’an­nonces. gé­né­ra­le­ment, une ver­sion entre 1988 et 1990 non ca­ta­ly­sée se né­go­cie entre 220 000 € et 250 000 € avec un so­lide car­net d’en­tre­tien et une va­li­da­tion mé­ca­nique chez un conces­sion­naire ex­clu­sif, et non chez un spé­cia­liste Fer­ra­ri. Ce qui ne veut pas dire que ces der­niers soient in­com­pé­tents, loin de là même, mais entre une conces­sion voyant pas­ser quinze F40 par an de­puis vingt ans, et un ga­rage n’ayant qu’une ou deux voi­tures à en­tre­te­nir chaque an­née, nous sommes obli­gés d’éta­blir une dif­fé­rence.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.