L’ÉTAT DE FER­RA­RI EN 1991

Autoflash - - Choses Vues Dans L’usine De Maranello -

La dé­no­mi­na­tion exacte de Fer­ra­ri est Fer­ra­ri SpA SEFAC, les ini­tiales SEFAC si­gni­fiant So­cie­ta per Azio­ni Eser­ci­zio Fab­briche Au­to­mo­bi­li e Corse. Il s'agit d'une so­cié­té par ac­tions dont les bi­lans sont contr lables et vé­ri­fiables par tous. Le 21 juin 1969, En­zo Fer­ra­ri et Gio­van­ni Agnel­li si­gnèrent un ac­cord de par­ti­ci­pa­tion pa­ri­taire des­ti­né à as­su­rer conti­nui­té et dé­ve­lop­pe­ment à Fer­ra­ri, aux termes du­quel Fiat de­ve­nait pro­prié­taire de 50 des ac­tions. La firme de Tu­rin s'in­ter­di­sait toute in­tru­sion dans le pro­gramme spor­tif de Ma­ra­nel­lo, cette oc­cu­pa­tion étant la chasse gar­dée d’En­zo Fer­ra­ri. Au­jourd'hui, la Fiat pos­sède 90 du ca­pi­tal de Fer­ra­ri, les 10 res­tants ap­par­te­nant à Pie­ro Lar­di-Fer­ra­ri, le fils na­tu­rel d'En­zo Fer­ra­ri né d’une union ca­chée avec Li­na Lar­di et re­con­nu en 1978. En 1990, la pro­duc­tion a at­teint 4 293 voi­tures, dont 80 furent ex­por­tées. Fin 1994, Fer­ra­ri avait pour­tant af­fir­mé son in­ten­tion de ne ja­mais mon­ter au-des­sus de 3 000 voi­tures, mais la pres­sion de la clien­tèle fut la plus forte. Le prin­ci­pal mar­ché est bien sOr les Etats- nis (1 132), de­vant l'Ita­lie (910) et la RFA (480). Trois cent dix per­sonnes tra­vaillent au Dé­par­te­ment Com­pé­ti­tion (Ges­tion Spor­tive) sur un ef­fec­tif to­tal de 1 945 per­sonnes. En 1990, le chiffre d'af­faires a at­teint 599 mil­liards de lires, dont vingt mil­liards de bé­né­fices après imp ts.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.