LA MA­GIE POUR 2000 EU­ROS!

Si vou­sous choi­sis­sez­choi isis­sez une Al­fa 164 ded pre­mière gé­né­ra­tion, il est pré­fé­rab pré­fé­ra­blele d’op­ter pour le meilleur rap­por­tra t cy­lin­dréea­gré­ment : la V6 deux litres do­tée de la sur­ali­men­ta­tion. Les ta­rif­sta­rifs pro­po­sés sont at­trac­tifs,at­trac­ti

Automarket - - Alfa Romeo - Tex­texte : Marc Doi­se­neau Pho­tos : Sven Nils­sen - Fond La­naud Press

L a ré­gu­la­tion élec­tro­ni­queo­nique de la pres­sio­nes­sion de sur­ali­men­ta­tion gomme pra­ti­que­ment tout temps de ré­ponse. Le V6 tur­bo 2 li­treses est tel­le­ment souple qu’il per­met d’évo­luer sur le ra­len­ti et de dé­mar­rer­dé­marr sans tro­pop de peine en se­conde (ce qui ne doit pas de­ve­nir une ha­bi­tude ... ) Pas­sés les fa­ti­diques 3 000 tours, le V6 rreste d’une ab­so­lue dou­ceur dans ses ré­ac­tions. Cette ré­gu­la­tion est réel­le­ment re­ma­re­mar­quable. Tou­jour­sou­jours en rai­son­rai­so du couple om­ni­pré­sent, les chan­ge­ments de rap­ports se li­mitent au strict né­ces­saire.e. Dans la plu­part, des cas, une fois at­teint 120 km/h, il suf­fit d’ap­puyer sur l’ac­cé­lé­ra­teur et de lais­ser faire. Sur des rou­te­soutes de mon­tagne, ce V6 2 li­tr­litres se ré­vèle bien plus vi­gou­reux­vi­gour que le 3 li­treses dont elle re­pren­dend lo­gi­que­ment la boîte et le pont. Elle n’en res­teeste pas moins « floue» à l’ac­cé­lé­ra­tion lorsque le train

Dans les an­nées 1990, l’Ita­lie taxait lour­de­ment les voi­tures de plus de deux litres. L’Al­fa 164 V6 Tur­bour­bo estes née de cette inep­tie. Une 9 cv fis­caux dé­ve­lop­pant 210 ch, su­per­su équi­pée, por­tant la griffe Pi­nin­fa­ri­naPi­ninf ari­na pour 2 000 à 3 200 eu­ros. C’est l’Al­fa Ro­meo 164 V6 Tur bo. À condi­tion d’avoir été sui­vie, el­lee sup­porte al­lé­gre­ment les 200 000 km.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.