Mi­jo­ter… Avan­tage : co­cotte

Avantages Hors-Série - - En Cuisine -

La co­cotte est la cham­pionne des plats mi­jo­tés et brai­sés. Per­son­nel­le­ment, je la pré­fère au ro­bot dans ce cas-là. Elle per­met de faire re­ve­nir la viande avant cuis­son et de lui don­ner une jo­lie cou­leur do­rée. Se­lon l’en­vie, on peut aus­si lé­gè­re­ment la faire ca­ra­mé­li­ser, ce qui fait re­mon­ter les sucs en sur­face et ren­force la sa­veur. Quand je fais un boeuf en daube, j’aime la co­cotte car elle per­met une ré­gu­la­ri­té de cuis­son. En gé­né­ral, je mets la co­cotte au four à 140 °C… puis je l’ou­blie !

Le ro­bot per­met de mi­jo­ter sans prise de tête en pro­gram­mant son heure de dé­mar­rage et en cal­cu­lant le temps de cuis­son se­lon le poids des in­gré­dients. Mais pour cer­tains dé­tails, il n’est pas adap­té. Par exemple, si l’on veut y co­lo­rer la viande, le ré­ci­pient est trop haut et pas as­sez large. Le mé­lange risque de se mettre à bouillir au lieu de ris­so­ler. Pour bien faire rô­tir une viande, il faut un ré­ci­pient à fond large.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.