MA MÈRE AVAIT RAI­SON

Avantages - - Envie de lire -

❤❤ C’était une femme splen­dide, fan­tasque et libre… Elle avait un ma­ri et des amants, une vie qui en conte­nait plu­sieurs, ne fai­sait cas de pas grand-chose si ce n’est de sa li­ber­té. Elle était sa mère et il est pour­tant écrit ro­man sous le titre. Comme si se frot­ter au réel, s’abais­ser à la vie com­mune était un crime de lèse-ma­jes­té. Et tant mieux, on adore Alexandre Jar­din pour ses ac­tions concrètes qui font avan­cer les gens et la so­cié­té (Lire et faire lire, Les Fai­zeux). On l’ad­mire de même pour ses ro­mans flam­boyants et sa vi­sion idéa­li­sée de la fa­mille, et par­ti­cu­liè­re­ment la sienne. Qu’im­porte que sa mère ait eu ou non rai­son, c’est un sa­cré per­son­nage et elle peut en sa­voir gré à son fils. F. F.

Par Alexandre Jar­din, éd. Gras­set,

216 p., 18,50 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.