Vous re­pren­drez bien une pe­tite com­bi ? Trois fois oui, elles sont trop confor­tables

OUI, OUI, TROIS FOIS OUI. PARCE QU’ELLE EST LOIN D’AVOIR DIT SON DER­NIER MOT.

Avantages - - SOMMAIRE -

Qui au­rait pa­rié sur la cou­sine du bleu de tra­vail pour de­ve­nir une pièce phare de notre dres­sing ? La com­bi squatte nos jours et nos nuits, uni­forme ca­mé­léon, in­épui­sable source d’ins­pi­ra­tion.

Ico­nique. Yves Saint Laurent trans­cende son sta­tut de vê­te­ment fonc­tion­nel en la fai­sant dé­fi­ler pour la pre­mière fois en 68. Tan­dis qu’agnès b. – qui ne l’a ja­mais aban­don­née – la dé­tourne du ves­tiaire mas­cu­lin en ser­rant à peine sa taille, c’est tout.

Dé­si­rable. De­puis, on la voit par­tout, tout le temps : sur les dé­fi­lés prin­temps-été Va­len­ti­no,

Stel­la Mc­Cart­ney,

Isa­bel Ma­rant, Dior… comme dans la rue. En cuir, strass, mou­lante ou éva­sée. Elle sait se ré­in­ven­ter pour ne ja­mais nous las­ser.

En Lyo­cell, 79,99 €, sur etam.com En co­ton bio, 59,99 €, Com­mit­ted de Man­go, sur man­go.com En co­ton et élas­thanne, 69,99 €, sur la­re­doute.fr

En co­ton, 69,99 €, Naf-Naf, rens. au 08 00 623 623. En co­ton, 115 €, sur new­li­ly­pa­ris. com

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.