MON NO­TAIRE N’AS­SURE PAS. QUELS SONT MES MOYENS DE PRES­SION ?

Avantages - - Au Nom De La -

Une lettre re­com­man­dée ex­pli­quant les man­que­ments (re­tards, ab­sence de ré­ponses, im­pos­si­bi­li­té d’ob­te­nir un ren­dez-vous, manque d’im­pli­ca­tion, col­la­bo­ra­teur dé­fi­cient…) suf­fit sou­vent à faire re­par­tir un dos­sier. Fin de non­re­ce­voir ou pas de réaction de sa part ? On sai­sit la Chambre des No­taires ou le Mé­dia­teur du no­ta­riat qui ten­te­ra de ré­soudre le li­tige (me­dia­teur-no­ta­riat.no­taires.fr). Si son manque d’im­pli­ca­tion n’a gé­né­ré au­cune consé­quence grave (vente ra­tée…) ni im­pli­qué de frais sup­plé­men­taires, on peut aus­si sim­ple­ment le des­sai­sir du dos­sier par lettre re­com­man­dée avec ac­cu­sé de ré­cep­tion et choi­sir un nou­veau no­taire qui se char­ge­ra du transfert des pièces.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.