PLA­NÈTE KIDS. Être à l’aise avec l’oral, ça s’ap­prend

LES COURS D’ÉLO­QUENCE ET D’ART ORA­TOIRE, C’EST UNE CHOSE, MAIS, AU QUO­TI­DIEN, COM­MENT LES AI­DER À S’AF­FIR­MER PAR LA PA­ROLE ?

Avantages - - Sommaire -

1 On dé­bat. Or­ga­ni­ser ponc­tuel­le­ment un mo­ment d’échange pa­rents/ en­fants (dès 8 ans) au­tour d’un su­jet d’ac­tua­li­té, c’est l’oc­ca­sion d’ap­prendre à struc­tu­rer ses pro­pos et à s’af­fir­mer. La règle : don­ner 1 idée + 1 ar­gu­ment + 1 exemple. L’idée : il faut com­battre le ra­cisme à l’école. L’ar­gu­ment : parce que c’est illé­gal (ar­gu­ment ju­ri­dique) et que ça me ré­volte (ar­gu­ment émo­tion­nel). L’exemple : quand une per­son­na­li­té pu­blique in­cite à la haine, la vio­lence ou la dis­cri­mi­na­tion, elle est pu­nie par la loi. 2 On se re­garde. On se fixe les yeux dans les yeux pen­dant 3 min. Au dé­but, on va peut-être ca­cher sa gêne der­rière le rire mais, peu à peu, on au­ra moins peur du contact vi­suel (et d’un éven­tuel pu­blic). 3 On mime. D’abord, on dé­couvre com­ment ex­pri­mer des si­tua­tions ou des per­son­nages avec son corps (avec le jeu Time’s Up ! par exemple). Puis com­ment ex­pri­mer des émo­tions plus per­son­nelles. On peut mi­mer ce­lui qu’on a été pe­tit, ce­lui qu’on est au­jourd’hui et ce­lui qu’on se­ra de­main. Pour ap­prendre à mieux se connaître et trou­ver un ali­gne­ment entre ce qu’on dit et ce qu’on est vrai­ment.

4 On res­pire. Pour les ai­der à gé­rer leurs émo­tions et se re­cen­trer, vive la res­pi­ra­tion ven­trale ! On ins­pire bouche fer­mée en lais­sant le ventre se gon­fler (pe­tite pause) et on ex­pire par la bouche en le lais­sant se dé­gon­fler (pe­tite pause). Mer­ci à Sté­phane de Frei­tas, fon­da­teur d’Elo­quen­tia, or­ga­nisme for­mant à la prise de pa­role en pu­blic, dé­jà pré­sent dans une cen­taine d’éta­blis­se­ments sco­laires, et au­teur de « Por­ter sa voix », éd. Le Ro­bert.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.