NU­TRI­TION. Mon as­siette aux cou­leurs de l’arc-en-ciel

MIXER LES ALI­MENTS DE DIF­FÉ­RENTES COU­LEURS EST L’UN DES SE­CRETS D’UNE BONNE SAN­TÉ. ON S’Y MET !

Avantages - - Sommaire - par et CA­RO­LINE HEN­RY FLA­VIE DEGRAVE

L a rain­bow food (tra­duire nour­ri­ture arc-en-ciel) a la cote sur Ins­ta­gram : plus de 100 000 pu­bli­ca­tions mettent en scène des plats qui mé­langent les cou­leurs vives pour un ré­sul­tat spec­ta­cu­laire. En ex­ploi­tant les teintes des fruits et lé­gumes au fil des sai­sons, on peut nous aus­si réa­li­ser une as­siette ap­pé­tis­sante, su­per vi­ta­mi­née et bonne pour la san­té : « Les pig­ments de cou­leurs sont des sub­stances aux puis­sants ef­fets an­ti­oxy­dants. Ils com­battent le stress oxy­da­tif, pro­tègent nos cel­lules d’un vieillis­se­ment pré­ma­tu­ré et freinent leur dé­ve­lop­pe­ment anar­chique vers des phé­no­mènes de can­cé­ri­sa­tion. Ils ont aus­si des ef­fets bé­né­fiques sur l’im­mu­ni­té et la dé­toxi­ca­tion », dé­taille Lau­rence Be­ne­det­ti, mi­cro-nu­tri­tion­niste. Vert, jaune, orange, rouge, rose, vio­let, bleu… Chaque nuance a des ef­fets par­ti­cu­liers et les as­so­cier per­met de bé­né­fi­cier d’un large spectre de mo­lé­cules bien­fai­santes. Plus les cou­leurs sont vives, mieux c’est ! Le chou kale ren­ferme ain­si 52 fois plus de ca­ro­tène que la lai­tue ice­berg. Et l’oi­gnon rouge, 100 fois plus de po­ly­phé­nols que le blanc ! « Adop­ter une ali­men­ta­tion mul­ti­co­lore per­met aus­si de “vé­gé­ta­ri­ser” ses me­nus et d’aug­men­ter ni vu ni connu sa consom­ma­tion de fruits et lé­gumes qui, en plus de ren­fer­mer des an­ti­oxy­dants, ap­portent des fibres, des vi­ta­mines (C, B9…) et des mi­né­raux de toutes sortes », sou­ligne Lin­da Louis, au­teure de Rain­bow food,

50 re­cettes co­lorŽes et vi­ta­minŽes (éd. Al­ter­na­tives). Alors, prête à en voir de toutes les cou­leurs ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.