Bud­get de fêtes ON AN-TI-CI-PE !

JOUETS, DÉ­CO­RA­TION, CHAM­PAGNE… PRENDRE UNE LON­GUEUR D’AVANCE SUR LES FES­TI­VI­TÉS, ÇA A DU BON : EN ÉTA­LANT SES ACHATS, ON PRO­FITE DES MEILLEURS PRIX ET ON ÉVITE LES STRESS DE DER­NIÈRE MI­NUTE.

Avantages - - CONSO - par MU­RIELLE GIORDAN

Se­lon les der­niers son­dages*, le bud­get moyen des dé­penses consa­crées à Noël par les Fran­çais avoi­sine les 500 € dont plus de la moi­tié dé­diée aux ca­deaux et une autre grosse part à l’ali­men­taire. Une bonne rai­son d’éta­ler les frais et de chas­ser les pro­mos de bonne heure. Pour les jouets, par exemple, le site tous­les­prix.com in­dique que le mois de no­vembre est le 2e mois le moins cher de l’an­née après juillet. De quoi nous mo­ti­ver pour ar­pen­ter les rayons au plus tôt. En prime, on évite les opé­ra­tions com­man­dos en plein rush qui fi­nissent sou­vent par des achats com­pul­sifs pas tou­jours bien ci­blés. * Ac­cen­ture et To­lu­na 2017

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.