À

Be - - TOUT DE SUITE -

28 ans, Winona Ry­der, alors au som­met de sa car­rière, dis­pa­raît des écrans après la sor­tie du film “Une vie vo­lée” (1999). Sa par­te­naire, Angelina Jo­lie, lui vole la ve­dette et rem­porte l’os­car de la meilleure ac­trice dans un se­cond rôle. Clap de fin. Im­pos­sible d’ou­blier pour au­tant cette icône des 90s qui a in­ven­té le style teint de por­ce­laine + yeux de biche + te­nues mas­cu­lines. La co­mé­dienne can­dide a im­po­sé son na­tu­rel. Un par­rain pape du LSD Elle a 7 ans quand ses pa­rents dé­mé­nagent à San Fran­cis­co et entrent dans une com­mu­nau­té hip­pie qui vit pri­vée d’élec­tri­ci­té. Winona se pas­sionne pour la lit­té­ra­ture et dé­couvre “L’At­tra­pe­coeurs”, de Sa­lin­ger. Elle en col­lec­tionne d’ailleurs tou­jours les ré­édi­tions. Quand on a pour par­rain Ti­mo­thy Lea­ry, le pape du LSD, on peut être ten­tée par une vie de bo­hème. Mais Winona a d’autres pro­jets. À 16 ans, sa car­rière est lan­cée par Tim Bur­ton, avec

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.