LA BEE DU MOIS

Be - - SOMMAIRE - — ANNE- LAURE GRIVEAU

CH­LOÉ, PAS­SION­NÉE D’ART, TRA­VAILLE AU DÉ­VE­LOP­PE­MENT

DE L’ÉNER­GIE ÉO­LIENNE. UNE PA­RI­SIENNE DANS LE VENT !

Pas mi­li­tante, mais contente de par­ti­ci­per à la marche du monde, Ch­loé exerce, à 28 ans, l’énig­ma­tique mé­tier de chef de pro­jet. Con­crè­te­ment, elle trouve les sites où im­plan­ter des éo­liennes, su­per­vise les études de fai­sa­bi­li­té et né­go­cie d’ar­rache-pied pour ob­te­nir les au­to­ri­sa­tions né­ces­saires. D’après son ex­pé­rience, il faut comp­ter entre quatre et huit ans pour fi­na­li­ser un dos­sier, le temps de convaincre les nom­breux dé­trac­teurs de l’éner­gie du vent. Il y a ceux qui sont contre par prin­cipe, par­fois pour rai­sons po­li­tiques, et ceux que l’on ap­pelle les Nimby (pour “Not in my ba­ckyard”, “pas dans mon jar­din”), qui sont plu­tôt pour... mais pas chez eux. Pay­sage, acous­tique, coût : l’éo­lien, en­core mé­con­nu, fait peur. Sou­vent, l’ex­pli­ca­tion et la dé­mons­tra­tion suf­fisent à Ch­loé pour per­sua­der les lo­caux comme les élus. Son charme, lui aus­si na­tu­rel, n’y est pas pour rien. Pas­sion­née de pho­to, ac­trice de théâtre ama­teur, di­plô­mée de Dau­phine (la grande uni­ver­si­té pa­ri­sienne d’éco­no­mie) ou en­core amou­reuse des grands crus et de son pe­tit ami, la jeune femme semble elle-même être une in­croyable source d’éner­gie.

Le côte-de-nuits “Life’s a Beach” de Martin Parr (Édi­tions Xa­vier Bar­ral).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.