AMY I NTIME

Be - - TOUT DE SUITE -

Pour l’avoir in­ter­viewée à Car­diff, en 2007, on sa­vait qu’Amy Wi­ne­house ai­mait bla­guer. Et la cin­quan­taine de ma­gnets af­fi­chée sur son fri­go montre qu’elle sa­vait éga­le­ment ma­nier le troi­sième de­gré. On y voit des pin-up flan­quées de slo­gans iro­niques. Flo­ri­lège : “Roule sur mon ex, ren­verse-le et frappe-le en­core”, “Je ne souffre pas de fo­lie, j’en ap­pré­cie chaque mi­nute”, “C’est mieux d’avoir ai­mé et per­du quel­qu’un que de vivre le reste de sa vie avec un psy­cho”, “J’ai cou­ché avec mon ma­ri et tout ce que j’ai eu, c’est ce lo­ser d’en­fant”, “Le Pro­zac ? Meilleur que ja­mais. Re­garde ton blues se bar­rer.” C’est ce qu’on ap­pelle l’au­to­dé­ri­sion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.