FILM VU PAR SA­LO­MON FRANCK, ÂGÉ DE 8 ANS COMME LE HÉ­ROS

Be - - BANC D ’ E S SAI - ....................................................

La pre­mière scène du film ?

On voit Zé­zé adulte qui se lève, prend son cour­rier et l’ouvre : c’est un livre avec une orange des­sus.

Ra­conte-nous l’his­toire sans trop en dire…

C’est celle d’un pe­tit gar­çon qui s’ap­pelle Zé­zé et qui vit au Bré­sil. Il fait que des bê­tises et se fait dis­pu­ter tout le temps par ses pa­rents. Sa fa­mille est très pauvre et comme il n’a pas de jouets, il s’amuse avec un oran­ger qu’il sur­nomme “Quin­quin”. Il a des amis ima­gi­naires et après il ren­contre un vieux mon­sieur qu’il aime beau­coup, comme un pa­pa.

La scène qui t’a mar­qué ?

J’ai pré­fé­ré le mo­ment où Zé­zé joue avec son pe­tit frère dans un faux avion qu’ils ont fa­bri­qué.

Une bonne rai­son d’al­ler voir ce film ?

C’est une his­toire triste mais qui fi­nit bien.

Avec qui irais-tu le voir ?

Avec mon pa­pa.

Note at­tri­buée ?

B. Parce que la vie de Zé­zé m’a ren­du triste. “Mon bel Oran­ger”, de Mar­co Bern­stein. Avec Joao Guil­herme Avi­la, Jo­sé de Abreu. En salles le 21 août.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.