ÉMI­LIE, 32 ans, jour­na­liste de mode

Be - - DRESS CO D E S -

“Je ne bois pas et ai un style plu­tôt clas­sique, même quand je sors. Pe­tite, j’ai ap­pris à ne pas dé­ran­ger et à ne pas me don­ner en spec­tacle, je suis sage. On pense sou­vent que je suis hy­per coin­cée. Pour­tant, ré­gu­liè­re­ment, après une soi­rée, les gens me de­mandent si j’étais dro­guée. Je m’aban­donne to­ta­le­ment à la danse. All night long. À un ma­riage, je n’at­tends qu’une chose, que la musique com­mence. Et là, oui, je switche. Sur­tout s’il s’agit de hip-hop. Je ne suis pas pour au­tant dans le sen­suel. Je ne sup­porte pas qu’un mec vienne me col­ler ou qu’on vienne me ra­con­ter sa vie (ce qui ar­rive sou­vent quand tu ne bois pas mais que les autres, si). Je ne parle que très peu, voire pas du tout, le comble pour une jour­na­liste. Moi qui suis plu­tôt ti­mide, ça ne me dé­range pas une seule se­conde de m’ex­hi­ber. Quand je danse, je suis seule, c’est mon mo­ment. C’est un des seuls ins­tants où je ne m’oc­cupe de per­sonne sauf de moi, où je peux faire ce que je veux. J’ai com­men­cé à tra­vailler à 20 ans, je n’ai ja­mais vé­cu la pé­riode in­sou­ciante de la fac. Un bou­lot, un ma­ri, deux en­fants… Je suis heu­reuse, mais ma vie est en flux ten­du. Mes cra­quages danse ne sont pas tant une autre per­son­na­li­té que le « vrai moi » qui s’ex­prime !”

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.