J’AI TES­TÉ... LE BOL­LY AÉ­RO­BIC

Be - - XOXOX E -

TENTE DES CHO­RÉ­GRA­PHIES KITSCH ET MUS­CLÉES. SHOW DE­VANT !

À sa­voir Après la mise en jambe, la tem­pé­ra­ture monte et la salle se trans­forme en piste en­flam­mée. Pas éton­nant : Shi­va, lui, danse dans un cercle de feu avec ses quatre bras. C’est vrai­ment un dieu, parce que moi, avec une seule paire, j’ai dé­jà du mal à syn­chro­ni­ser. Si, pen­dant les en­chaî­ne­ments, vous per­dez le nord, ne pa­ni­quez pas, vous trou­ve­rez le sud (la di­rec­tion de l’Inde). En fin de compte, la ges­tuelle de­mande plus d’en­thou­siasme que de pré­ci­sion. Les ré­sul­tats Em­por­tée par l’hin­di flow, on a l’im­pres­sion d’être fi­gu­rante spor­tive dans une co­mé­die mu­si­cale de Bol­ly­wood. Dans l’en­train, on se trans­forme soi-même en ins­tru­ment de musique et on im­prime sa ca­dence avec les gre­lots de son bra­ce­let de che­ville. Mau­rice Bé­jart avait rai­son : on trouve dans la danse, entre autres, le ci­né­ma, le 100 mètres olym­pique et la poé­sie ! Ajou­tons ici la perte de ca­lo­ries. Pour qui ? Celles qui veulent tout ou­blier sans avoir à s’al­coo­li­ser. Celles qui veulent se lâ­cher sur une cho­ré­gra­phie exo­tique. Celles qui veulent s’af­fi­ner dans la joie et la bonne sueur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.