RES­TEZ SUR LE CAR­REAU

Be - - TOUT DE SUITE -

LE RE­TOUR DU TAR­TAN ? RIS­QUÉ ! DÉ­CRYPTE ICI FA­BIEN CONS­TANT, NOTRE NOU­VEAU CHRO­NI­QUEUR.

Bon, au­tant tous vous les ba­lan­cer dès les pre­mières lignes, comme ça, c’est fait : cette sai­son, il va fal­loir vous te­nir à car­reaux si vous ne vou­lez pas vous faire épin­gler aux quatre coins du sol par vos co­pines et res­ter sur le car­reau de la ten­dance. Ap­pe­lez le ma­çon, vous al­lez vous faire car­re­ler de la tête aux pieds. Et en­core, es­ti­mez-vous chan­ceuses que je vous en épargne deux ou trois autres bien va­seuses. Vous avez cap­té : car­reau is the new black. Car­reau is back. C’est Phoebe – oh, sainte-Phoebe-Phi­lo-mère-de­toutes-les-fa­shio­nis­tas – qui nous a res­sor­ti le car­reau Bar­bès. Bon, Marc Jacobs l’avait dé­jà fait y a six ans sur les sacs Vuit­ton. Mais là, chez Cé­line, le car­reau Bar­bès, il est en man­teau, de bas en haut. Violent. Im­pres­sion­nant. Gros. Et si vous vou­lez pas­ser au mo­dèle plaid, vous pou­vez tou­jours lor­gner du cô­té de Stel­la McCart­ney qui l’a dé­cli­né sur ses ca­che­mires im­pri­més.Parce qu’il existe au­tant de car­reaux dif­fé­rents qu’il y a de choix de glaces gra­ni­ta dans une épi­ce­rie à Be­ni­dorm,

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.