P

Be - - XOXOX E -

hoque, phoque, phoque ! Les rap­peurs écrivent ton nom dans leurs chan­sons. Au nom du phoque, dan­sons. Oui, mais comment ? J’ai bien ten­té de re­pro­duire chez moi la cé­lèbre cho­ré­gra­phie de Beyon­cé. Ma per­for­mance a été digne d’un veau ma­rin (pho­ca en la­tin). Al­lez, je me lance, mais j’ai peur. Le concept À l’ori­gine, le hip-hop dé­si­gnait un jeu de rue acro­ba­tique is­su de la ren­contre entre danses afri­caines et sud-amé­ri­caines dans les ghet­tos amé­ri­cains. En se dé­mo­cra­ti­sant, il est pas­sé de la rue à la salle, et de l’acro­ba­tie au bluff. Tout en gar­dant son es­prit “danse pour tous”. La séance En dan­seuse néo­phyte ou­bliée par la grâce, je me heurte à une éter­nelle dif­fi­cul­té : faire un mou­ve­ment pour les bras ET un autre pour les jambes. Pour le bas, sauts, flexions, en­jam­bées : jus­qu’ici tout va bien. On me donne même la re­cette du fa­meux moon­walk. Mais ce n’est pas parce qu’on a la re­cette qu’on réus­sit le gâ­teau... La cho­ré­gra­phie in­tègre en­suite des mou­ve­ments de ro­bot­ting (de ro­bot, donc). Mode d’em­ploi : iso­lez (men­ta­le­ment) chaque par­tie de votre corps, puis ac­ti­vez les membres in­dé­pen­dam­ment

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.