Le “V” de la vic­toire

Be - - SOMMAIRE -

ALORS QUE LES FILLES PULPEUSES ENVAHISSENT LES MA­GA­ZINES, UNE TEN­DANCE SAUVE IN EXTREMIS L’HON­NEUR DES (TOUT) PE­TITS SEINS : LE DÉCOLLETÉ PLON­GEANT.

Kate Up­ton, Lind­sey Wix­son, La­ra Stone... Comment ne pas res­ter scot­ché de­vant ces tops qui sou­tiennent bien ce qu’elles avancent ? Dans les dé­fi­lés, les cam­pagnes de pub ou les sé­ries pho­to, on voit re­ve­nir non sans plai­sir ces man­ne­quins aux formes ma­giques. Heu­reu­se­ment pour toutes celles qui ont été moins gâ­tées cô­té bon­net, une autre ten­dance pointe le bout de son sein. Des vestes por­tées à même la peau, ou­vertes jus­qu’au nom­bril chez Bar­ba­ra Bui, Bal­main ou Acne ; des robes, des tops et des pulls aux échan­crures ver­ti­gi­neuses chez Dior, Va­nes­sa Bru­no ou en­core Dries Van No­ten. Ves­tige du po­wer dres­sing des an­nées 80, ce décolleté ul­tra gra­phique signe l’ar­ri­vée de la wor­king girl 2.0 au phy­sique chic et grunge, li­mite an­dro­gyne, comme la belle Fre­ja dans la der­nière pub Saint Laurent. Avec ses lignes droites mi­ni­ma­listes, pré­cises comme des meur­trières ou­vertes sur la peau, son cô­té dé­ver­gon­dé mais pas vul­gaire (mi­ni­seins obligent), le V plon­geant joue sur l’am­bi­va­lence et pro­meut une femme so­phis­ti­quée et co­ol, fa­tale et dé­ta­chée, très ha­billée mais nue.

KARLIE KLOSS en Bal­main

CARA DE­LE­VINGNE en Saint Laurent

ZOE SALDANA en Gi­ven­chy

LOU DOILLON en Saint Laurent

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.