S’AIMER DE LOIN

Be - - TOUT DE SUITE - Snap­chat Touch Room Kis­sen­ger — OM­BE­LINE DE LOU­VI­GNY

LA DIS­TANCE NE TUE­RAIT PAS L’AMOUR. JUS­TE­MENT, DES AP­PLIS ET GAD­GETS ÉRO­TISENT L’AB­SENCE.

des fon­da­men­taux d’une relation épa­nouie se­lon les psys, l’éloi­gne­ment sti­mu­le­rait donc pa­ra­doxa­le­ment la com­mu­ni­ca­tion et se ré­vé­ler très lu­dique. C’est ce que tente de dé­mon­trer une étude ré­cente* se­lon la­quelle, dans une relation longue dis­tance, on pré­serve son in­dé­pen­dance, on ap­prend à s’or­ga­ni­ser et à être pa­tient, on ne montre que le meilleur de soi-même, et, sur­tout, on ne s’at­tarde pas sur les pe­tits dé­fauts. Deux nou­velles ap­pli­ca­tions et un ro­bot viennent en aide aux amou­reux sé­pa­rés qui au­raient quand même be­soin d’un pe­tit coup de main. En­voyez des pho­tos et des vi­déos sexy et dé­nu­dées de vous, elles s’au­to­dé­trui­ront au bout de dix se­condes. Pas de traces com­pro­met­tantes (iOS et An­droid). Cette ap­pli­ca­tion pro­pose de créer une pièce vir­tuelle dans la­quelle vous et votre ami êtes re­pré­sen­tés par des points qui, lorsque vous les ef­fleu­rez en même temps et au même en­droit, font vi­brer vos deux té­lé­phones (iOS). Un pe­tit ro­bot (made in Asia) or­né d’une bouche ar­ti­fi­cielle, per­met d’em­bras­ser l’être ai­mé à dis­tance. Connec­té à un réseau, il re­çoit votre bai­ser et l’adresse à votre par­te­naire grâce à des vi­bra­tions. Fer­mez les yeux ou al­lu­mez votre web­cam pour ac­croître les sen­sa­tions. *Pu­bliée en juin 2013 dans le “Jour­nal of Com­mu­ni­ca­tion”.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.