LA SKIN ROU­TINE

Be - - TEINT - — JOY PIN­TO

Les pré­pa­ra­tifs Simples et ef­fi­caces : eau mi­cel­laire pu­ri­fiante + crème hy­dra­tante ma­ti­fiante. Et sur­tout des pa­piers de soie à dé­gai­ner à tout mo­ment : “Si la peau brille, on pré­fère ab­sor­ber le sé­bum avec du pa­pier, puis re­ma­quiller seule­ment dans un deuxième temps car le mé­lange gras et poudre est co­mé­do­gène”, pré­cise Isa­belle Be­noit. En­fin, le pro­blème ne se pose pas si on a as­su­ré ses ar­rières avec une base ma­ti­fiante. Les grands prin­cipes Si la peau est jo­lie, on se contente vo­lon­tiers d’une poudre ve­lours. Trois trucs de Lyne Des­noyer, se­nior make-up ar­tist M.A.C pour évi­ter de re­jouer “Ghost­bus­ter” : “D’abord, on choi­sit une poudre libre, plus fine. Puis, on se­coue le pin­ceau im­bi­bé pour en­le­ver l’ex­cé­dent. En­fin, on dé­ploie la ma­tière à l’ho­ri­zon­tale en par­tant du front vers le men­ton et on re­passe plu­sieurs fois sans re­trem­per le pin­ceau pour po­lir le ré­sul­tat !” Quelque chose à ca­cher ? On pré­fère un fond de teint poudre, un peu plus cou­vrant mais moins plom­bant que le duo fond de teint fluide + poudre. Les fi­ni­tions L’autre re­make ris­qué, c’est “The Mask”, car le teint mat peut ap­pa­raître terne et sans re­lief. À moins de cap­ter les spots grâce à une poudre lu­mière dis­po­sée sous les yeux, sur le men­ton et l’arête du nez. À rem­pla­cer ver­sion low cost par un fard à pau­pières sa­ti­né d’un ton plus clair que ce­lui de la peau.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.