Le tu­to de Mar­tin Parr

Be - - SOMMAIRE - — VIOLAINE SCHÜTZ

ON A CROI­SÉ LE PHO­TO­GRAPHE AN­GLAIS CULTE À LONDRES. ON LUI A DE­MAN­DÉ DE NOUS DON­NER SES CONSEILS DE PRO POUR NE PAS RA­TER SES PHO­TOS DE FÊTES.

Conseil 1 : être pa­tient

“Il n’est ja­mais trop tard pour dé­bu­ter et dé­ci­der de de­ve­nir pho­to­graphe. Par contre, il faut faire preuve de pa­tience. Re­gar­der, étu­dier, par­ler aux gens, com­prendre, ap­prendre. Il y a presque un tra­vail de so­cio­logue et de do­cu­men­ta­riste à ef­fec­tuer : épier les com­por­te­ments et les ha­bi­tudes de ceux qu’on veut sai­sir pour re­pro­duire un mo­ment pas ba­nal.”

Conseil 2 : trou­ver son su­jet

“Pour moi, c’est l’An­gle­terre que je pho­to­gra­phie de­puis près de qua­rante ans. Ce pays est l’en­droit d’où je viens, c’est là où je vis. J’es­saie d’ex­pri­mer, à tra­vers mes pho­tos, toute ma pas­sion pour ses contra­dic­tions et ses am­bi­guï­tés.”

Conseil 3 : aimer son pro­chain

“Il faut se sen­tir très for­te­ment connec­té à son su­jet. Une fois qu’on ob­tient cette connexion et que l’on se sent exal­té par l’ob­jet de sa photo, alors on peut shoo­ter. Et le ré­sul­tat ren­dra compte de cet en­goue­ment, ment, de la cha­leur et de la com­pas­sion om­pas­sion pour son en­vi­ron­ne­ment. nt. C’est ça une bonne pho­too­to !” “Only in En­gland”, au Science e Mu­seum, Londres. Jus­qu’au 16 mars 2014. “Les Non-Confor­mistes”, s”, de Mar­tin Parr (éd. Tex­tuel).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.