Mar­chons !

Be - - SOMMAIRE - — ANNE - L AUR E GR I V E AU

VLA MARCHE CONTRE LE RA­CISME ET POUR L’ÉGA­LI­TÉ FÊ­TE­RA SES 30 ANS

LE 3 DÉ­CEMBRE. A-T-ON VRAI­MENT AVAN­CÉ DE­PUIS ?

énis­sieux (69), en 1983. Une poi­gnée de jeunes – et un cu­ré – du quar­tier des Min­guettes en­tre­prennent de tra­ver­ser la France. De Mar­seille à Pa­ris, ils en­tendent dé­non­cer l’in­to­lé­rance et les actes de vio­lence ra­ciale aux­quels le pays est en proie – c’est l’un d’eux, tou­ché par Gand­hi et Mar­tin Lu­ther King, et par une balle po­li­cière, qui en eut l’idée. Mille ki­lo­mètres – et au­tant d’aven­tures – plus tard, ce sont plus de cent mille per­sonnes qui ac­cueillent les mar­cheurs à leur ar­ri­vée, place de la Bas­tille. Tout un sym­bole. Oui, mais pas seule­ment. “L’une des prin­ci­pales concré­ti­sa­tions est la carte de sé­jour et de tra­vail de dix ans”, ex­plique Haf­sia Her­zi, qui in­carne l’une des pro­ta­go­nistes du film “La Marche”, de Na­bil Ben Ya­dir* (photo ci-des­sus). “Je ne connais­sais pas cet évé­ne­ment, avoue l’ac­trice. Pour­quoi ne l’en­seigne-t-on pas à l’école ? C’est une le­çon de so­li­da­ri­té, de cou­rage et d’es­poir.” Un cours d’his­toire aus­si. “La Marche a mé­dia­ti­sé et bran­chi­sé cette deuxième gé­né­ra­tion, avance Nai­ma Ya­hi**, his­to­rienne spé­cia­liste de l’im­mi­gra­tion magh­ré­bine. De la fi­gure du tra­vailleur im­mi­gré igno­ré, on est pas­sé au « Beur is beau­ti­ful », à Fa­ri­da Khel­fa, Ra­chid Bou­cha­reb… Il y a eu une ex­plo­sion cultu­relle et ar­tis­tique.” La Marche, c’est aus­si l’ap­pa­ri­tion dans la sphère pu­blique des femmes qui de­viennent alors les hé­rauts de l’éman­ci­pa­tion. De­puis, au-de­là du bel élan de so­li­da­ri­té qui émeut tant tout au long du film, les choses ont chan­gé, mais pas for­cé­ment dans le sens qu’on ima­gi­nait. Au­jourd’hui comme hier, les rac­cour­cis vont bon train. La ques­tion des femmes est de­ve­nue celle du voile, et le beur un in­quié­tant “jeune des quar­tiers” avant de se trans­for­mer en “mu­sul­man”, puis en “is­la­miste”. “Avec La Marche, l’im­mi­gra­tion s’ins­talle dans l’agen­da po­li­tique. De­puis elle est sans cesse ré­ac­ti­vée et ins­tru­men­ta­li­sée”, pour­suit l’his­to­rienne. Elle ajoute : “La route de l’éga­li­té est en­core longue, mais elle est… en marche.” *Avec Ja­mel Deb­bouze, Haf­sia Her­zi, Char­lotte Le Bon, Tew­fik Jal­lab… En salles le 27 no­vembre. **Co­au­teure du do­cu­men­taire “Mar­chons, mar­chons” dif­fu­sé le 28 no­vembre à 18 h 30 à l’Ins­ti­tut du monde arabe. ima­rabe.org

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.