Jo­han­nes­bouge

Be - - SOMMAIRE - — ANNE- LAURE GRI­VEAU

PALORS QUE SORT “MAN­DE­LA”*, FILM RE­TRA­ÇANT LE DES­TIN DU LEA­DER SUD-

AFRI­CAIN, JO­HAN­NES­BURG SE VEUT NOU­VELLE CA­PI­TALE DU CO­OL.

lus de deux dé­cen­nies après l’abo­li­tion de l’apar­theid, Jo­han­nes­burg (dite Jo­zi) est le New York des an­nées 2010. “C’est la ville de tous les pos­sibles, af­firme So­phie Bouillon, jeune jour­na­liste lau­réate du prix Al­bert Londres et au­teure d’ « Une vie de pin­tade en Afrique du Sud »”**. Il reste en­core de nom­breuses in­éga­li­tés, mais l’ébul­li­tion so­ciale et créa­tive est telle qu’il y a une chance de s’en sor­tir pour tous.” Jo­burg voit dé­bar­quer des jeunes de toute l’Afrique, mais aus­si d’Eu­rope, qui, usés par la crise, viennent prendre part à l’éner­gie d’un pays en plein re­nou­veau. Mu­sique, art ou mode, les “born free” – ceux qui sont nés après l’abo­li­tion de la sé­gré­ga­tion en 1991 – ve­nus des town­ships consti­tuent l’es­sen­tiel des Jo­bour­geois-bo­hèmes, les hips­ters qui peuplent les quar­tiers cen­traux de Ma­bo­neng et de Braam­fon­tein, ré­no­vés fa­çon Brook­lyn (en­tre­pôts de­ve­nus lofts/ga­le­ries/res­tos). “Après l’apar­theid, il y a eu un vide cultu­rel, l’art n’avait plus de com­bat et ex­pri­mait prin­ci­pa­le­ment la joie d’être libre, ajoute la re­por­ter. De­puis quatre ans, une nou­velle iden­ti­té émerge, af­fir­mant à la fois la mo­der­ni­té de cette so­cié­té et des ra­cines dont on est dé­sor­mais fier.” S’élève – et s’ex­porte –, un son un­der­ground, comme ce­lui de Spoek Ma­tham­bo ou de DJ Spo­ko, qui mêle élec­tro, hip-hop ou dubs­tep, au kwai­to – le pre­mier style post-apar­theid ori­gi­nal – ou à des rythmes plus tra­di­tion­nels. Shan­gaan Elec­tro pré­tend ain­si pro­duire le beat le plus ra­pide au monde en pous­sant jus­qu’à 180 BPM la mu­sique de la tri­bu Shan­gaan. Un show por­té par des dan­seurs fré­né­tiques. C’est d’ailleurs la danse, avec des crews de per­for­mers ul­tra loo­kés comme le Sman­go­ri ou le V.I.N.T.A.G.E., qui donne le la de cette Mo­vi­da. “En ré­in­ven­tant le vo­guing, ils cassent les règles et af­fichent leur dif­fé­rence, ex­plique le pho­to­graphe Da­niele Ta­ma­gni qui ex­po­sait cer­tains cli­chés de son “Jo­zi Style Bat­tles” à Pa­ris Photo en no­vembre der­nier. Le chan­ge­ment, c’est aus­si que, pour la pre­mière fois, les mo­dèles des ados ne sont plus liés à la vio­lence. Ils sont po­si­tifs, ont des pro­jets...” Comme Jo­zi. *“Man­de­la”, de Jus­tin Chad­wick. Avec Idris El­ba et Nao­mie Har­ris. En salles le 18 dé­cembre. **“Une vie de pin­tade en Afrique du Sud”, de So­phie Bouillon (éd. Cal­mann-Lé­vy).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.