Sta­cy Mar­tin : la folle in­gé­nue

VIERGE DE TOUTE EX­PÉ­RIENCE AU CI­NÉ­MA, LA JEUNE FRAN­CO-AN­GLAISE DE 23 ANS SE RE­TROUVE TÊTE ET CORPS D’AF­FICHE DU NOU­VEAU LARS VON TRIER, “NYM­PHO­MA­NIAC”.

Be - - SOMMAIRE - — GAËL L E BELLEGO

Elle a des al­lures d’étu­diante ti­mide. Ses jambes se croisent et se dé­croisent ner­veu­se­ment. Sta­cy Mar­tin as­sure ses pre­mières in­ter­views pour son rôle de nym­pho dans le brû­lot de Lars von Trier, dont on nous tease yeux et oreilles de­puis l’été. Un exer­cice qui lui est étran­ger, car elle vient de nulle part. Pas la moindre pié­cette de théâtre, un CV blanc comme vierge. Et pour­tant, il y a ce re­gard in­tense, fié­vreux. Cette fille pro­met. “Bon­jour, je m’oc­cupe du film, ça s’ap­pelle « Nym­pho­ma­niac », vous au­rez une dou­bleuse corps et un faux va­gin” : c’est ain­si que Sta­cy est ap­pro­chée par un cas­ting di­rec­tor. Elle pense à une blague : dans quoi est-elle en train de se four­rer ? Notre Pa­ri­sienne, qui vit dans le nord de Londres de­puis son bac ES, se des­ti­nait à des études de com, “mais bos­ser dans un bu­reau [l’] au­rait ren­due dingue”. Éle­vée par des pa­rents bo­hèmes, notre bru­nette s’ins­crit dans une agence de man­ne­quins pour se payer des cours de théâtre. C’est à un cas­ting ali­men­taire qu’elle croise l’homme qui lui fait mi­roi­ter ce pre­mier pre­mier rôle. Il lui trouve des res­sem­blances avec Char­lotte Gains­bourg, une fausse non­cha­lance, une belle in­quié­tude. “J’ai ten­té ça comme une mas­ter class. Une ex­pé­rience co­ol dont je me sou­vien­drai. L’idée d’être prise ne m’a pas tra­ver­sée.” Quelques screen tests à Co­pen­hague plus loin, c’est dans la boîte. Lars von Trier, homme tai­seux mais dé­ter­mi­né, la choi­sit. Le tour­nage se­ra in­tense, les scènes de nu et de sexe s’en­chaînent. “C’était tech­nique. Il faut re­créer fi­dè­le­ment la po­si­tion des dou­bleuses corps, sur­veiller la lu­mière. Le plus dur n’est pas d’être nue, je suis fière de mon corps. Par contre, si­mu­ler l’or­gasme de­vant une équipe...” Sta­cy at­tend main­te­nant avec im­pa­tience la sor­tie du film, “qui va sus­ci­ter des dé­bats, des conver­sa­tions”. Des cri­tiques, aus­si. Même si son planning 2014 pré­voit un tour­nage (“The Clown”, pro­duit par Ter­rence Ma­lick), elle ne sait pas où elle se­ra dans un an. “Très haut”, a-t-on la ten­ta­tion de lui souf­fler.

“Nym­pho­ma­niac, vo­lume 1”, de Lars von Trier. Avec Char­lotte Gains­bourg, Stel­lan Skarsgård, Shia Labeouf, Sta­cy Mar­tin...

L’AVIS DE GAËL LE BELLEGO

Ré­dac­teur ac­tu-culture-so­cié­té “Cha­pi­tré par « sex­pé­riences », le film ra­conte l’épa­nouis­se­ment d’une jeune fille en fleur. Une oeuvre tour­men­tée qui, au-de­là de la pe­tite mort, s’in­té­resse à la grande (Joe fait l’amour pour ou­blier la mort). On en sort plus re­mué que ciel et terre réunis.”

So­phie Ken­ne­dy Clark et Sta­cy Mar­tin.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.