La Bee du mois

Be - - SOMMAIRE - — ANNE- LAURE GRI­VEAU

AVANT, JES­SI­CA TRA­VAILLAIT AVEC DES DI­PLO­MATES. DÉ­SOR­MAIS, ILS SORTENT DE SES FOUR­NEAUX.

“J’ai tou­jours ai­mé cui­si­ner et, sur­tout, man­ger !” En poste Chez Aline, une bou­che­rie che­va­line du 11e ar­ron­dis­se­ment de Pa­ris re­con­ver­tie en take-away raf­fi­né, Jes­si­ca, 31 ans, croque la vie à pleines dents. Il y a un an et de­mi, alors qu’elle tra­vaillait au ser­vice des re­la­tions in­ter­na­tio­nales de l’École na­tio­nale de la ma­gis­tra­ture, après avoir oeu­vré à l’am­bas­sade de France en Co­lom­bie, elle en­tame un CAP de cui­sine en cours du soir. La conver­sion en dé­ci­litres et la taille des lé­gumes en mi­re­poix ou en bru­noise sont ses nou­veaux ter­ri­toires. Pour pré­pa­rer son di­plôme, elle or­ga­nise des dî­ners chez elle et, comme les meilleurs res­tau­ra­teurs pa­ri­siens, se four­nit chez Ter­roirs d’Ave­nir, un gros­siste haut de gamme. Tou­ché, le pa­tron ne tarde pas à lui pro­po­ser un stage dans la par­tie bou­che­rie de sa bou­tique. Elle ac­cepte et ap­prend, entre autres, la très phy­sique dé­coupe de la viande. “Au dé­but, la côte de porc me fai­sait peur.” S’en­suit un sé­jour au Dau­phin, res­to pa­ri­sien ré­pu­té pour ses ta­pas gas­tros et sa dé­co mar­brée, où elle dé­couvre le rythme presque spor­tif d’un double ser­vice et d’une adresse cou­rue. De­puis, Jes­si­ca as­sure Chez Aline. Comme un chef !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.