Les 400 coups : Max Bou­blil

APRÈS LE SUC­CÈS DES “GA­MINS”, MAX BOU­BLIL CONFIRME SON TA­LENT AU CI­NÉ­MA AVEC “PRÊT À TOUT”.

Be - - SOMMAIRE - — PRO­POS RE­CUEILLIS PAR ANNE- LAURE GRI VEAU

Dans ce film*, il in­carne Max, un jeune mil­liar­daire qui se glisse dans la peau d’un ou­vrier pour conqué­rir son amour de fac. Un vrai coup de fo­lie !

Der­nier coup de tête ?

Quand j’ai ache­té un lo­cal com­mer­cial pour y ha­bi­ter. Ça a été une énorme ga­lère et ça m’a coû­té une for­tune.

Der­nier coup de chance ?

Quand Alain Cha­bat a pris un bain ! C’est là qu’il a lu le scé­na­rio des “Ga­mins”, mon pre­mier film co­écrit avec An­tho­ny Mar­cia­no, dont il a te­nu l’un des pre­miers rôles.

1 70

/

BE

/

Der­nier coup dur ?

Avec An­tho­ny, on a pas­sé des an­nées à écrire une co­mé­die en pen­sant à une ac­trice. Elle l’a lue et n’en a pas vou­lu. Elle de­vrait prendre plus de bains.

Der­nier coup de coeur ?

Le film “Les Miller, une fa­mille en herbe”. J’ai ri

FÉ­VRIER 2014 comme ja­mais au ci­né­ma. J’aime la pro­voc, que l’hu­mour dé­passe les li­mites. Dans une scène, la fausse fa­mille et son cam­ping-car plein de drogue se font ar­rê­ter par un flic. Le père compte alors sur sa pré­ten­due femme pour ama­douer ce der­nier. Mais le po­li­cier s’avère être gay, alors, à la place, il lui re­file son fils...

Der­nier coup du sort ?

En sor­tant d’un ren­dez-vous, je me rends compte qu’on m’a vo­lé mon scoo­ter. Ni une ni deux, je vais por­ter plainte et ap­pelle mon as­su­rance avant de ren­trer et de réa­li­ser, en me cou­chant, que je m’étais ga­ré ailleurs... On pour­rait plu­tôt ap­pe­ler ça un coup de gé­nie en fait.

Der­nier coup d’éclat ?

Scoo­ter, tou­jours. Quand je conduis, je de­viens un monstre, je dis aux gens que je vais les tuer... Là, un type en voi­ture me fait une queue de pois­son, je l’in­sulte comme ja­mais, il fi­nit par ou­vrir sa fe­nêtre, c’était quel­qu’un que je connais­sais... Mais, un vrai coup d’éclat ? Non, je ne peux pas, c’est trop pré­ten­tieux.

Der­nier coup de pompe ?

Je suis in­usable, mais à force de chan­sons, de spec­tacles et d’en­re­gis­tre­ments, j’ai des no­dules sur les cordes vo­cales. C’est in­opé­rable, alors je dois par­ler moins et moins fort pour pré­ser­ver ma voix. Je vous laisse ima­gi­ner ce que ça donne de ful­mi­ner en mime sur mon deux-roues...

*“Prêt à tout”, de Ni­co­las Cuche. Avec Aïs­sa Maï­ga, Pa­trick Tim­sit. Sor­tie le 22 jan­vier 2014. DVD “Max Bou­blil, en sketches & en chan­sons” (M6 Vi­déo).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.