BOO­ME­RANG FA­MI­LY

EN­FANTS, PA­RENTS ET GRAND­SPA­RENTS SOUS LE MÊME TOIT : C’EST LA TEN­DANCE QUI MONTE.

Be - - TOUT DE SUITE - — ANNE- LAURE GRI­VEAU

On connais­sait les “en­fants boo­me­rangs”, ces adultes qui, crise oblige, re­tournent vivre chez leurs pa­rents. Voi­ci (re)ve­nir les foyers mul­ti­gé­né­ra­tion­nels, comme “dans le temps”. Sauf que, dé­sor­mais, ce sont les pa­rents ou les grand­spa­rents qui re­joignent leurs pe­tits. En crois­sance per­ma­nente (+ 10 % de­puis 2007 se­lon le Pew Re­search Cen­ter), le nombre d’Amé­ri­cains vi­vant dans ces mé­nages “mul­ti­gen” s’élève à 51 mil­lions, soit 16,7 % de la po­pu­la­tion. Un chiffre in­cluant les Oba­ma qui ac­cueillent la belle-mère du Pré­sident à la Mai­son-Blanche. Coin­cée entre le sou­tien à ses pa­rents et à sa pro­gé­ni­ture, la “gé­né­ra­tion sand­wich” a en­fin trou­vé la so­lu­tion. D’au­tant que, bien sou­vent, les grands-pa­rents de ces cel­lules d’un genre nou­veau s’oc­cupent de leurs pe­tits-en­fants, et les tren­te­naires s’af­fran­chissent d’un loyer. Vivre en­semble pour faire front : la so­cié­té voit d’un bon oeil ce jeu des sept fa­milles, et s’en amuse par la lor­gnette des sé­ries. Dans “Dads” (Fox), deux tren­te­naires co­lo­ca­taires voient leurs pères cé­li­ba­taires dé­bar­quer chez eux. Chez “The Mil­lers” (CBS), un jeune di­vor­cé ac­cueille ses pa­rents quand chez Sean de “Sean Saves the World” (NBC), une fillette s’ins­talle chez son gay de père qui ne l’a pas éle­vée. Ces trois nou­velles ve­nues viennent agran­dir la fra­trie des “Modern Fa­mi­ly” (sai­son 5 sur ABC) et de “Ri­sing Hope” (sai­son 4 sur la Fox), et ré­in­ventent l’es­prit de fa­mille.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.