L’HI­VER EN ÉTÉ

FOUR­RURES ET COL­LANTS EN­VA­HISSENT LES PO­DIUMS DU PRIN­TEMPS. LES CRÉA­TEURS AU­RAIENT-ILS OU­BLIÉ LES BI­KI­NIS ?

Be - - TOUT DE SUITE - — AN­DRÉA OTTAVIANI

Àvivre au rythme des fa­shion weeks, qui voient dé­fi­ler l’été en hi­ver et l’hi­ver en été, une forte schi­zo­phré­nie ther­mique a fi­ni par souf­fler sur les cat­walks. En d’autres termes, la femme du prin­temps 2014 se­ra da­van­tage sa­pée pour une soi­rée ra­clette que pour un apé­ro ter­rasse. Miu Miu et Pra­da ha­billent leurs tops en chaus­settes hautes et man­teaux, Dolce & Gabbana pro­pose la mi­ni­robe en four­rure, So­nia Ry­kiel ose le néo-boa à même la peau, Cha­nel re­met des col­lants, Bal­main ré­in­vente la sa­lo­pette en cuir, Va­len­ti­no le ba­roque or­ne­men­tal… Au fi­nal, des col­lec­tions es­ti­vales qui re­vêtent de beaux ha­bits d’hi­ver. Le plus dingue ? Ça marche ! Pro­ba­ble­ment pas à Por­to-Vec­chio en plein mois d’août, mais, sur le pa­pier, ces dé­tails tout chauds cré­ditent les po­diums de l’été de l’au­dace d’une Ca­rine Roit­feld qui porte sa jupe jambes nues toute l’an­née. Vous l’au­rez com­pris ma p’tite dame, il n’y a vrai­ment plus de sai­sons.

DOLCE & GABBANA

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.