La vague ca­li­for­nienne

Dé­cryp­tée pour “Be” par des ex­pats ex­perts, la beau­té heal­thy des Amé­ri­caines de la côte Ouest tient en une phrase : “C’est une re­li­gion !” Treize ver­sets à leur pi­quer et à adap­ter au cre­do fran­çais.

Be - - SOMMAIRE -

RÉA­LI­SA­TION AU­RÉ­LIE LAMBILLON. STY­LISME MA­RION GUIOT. PHO­TOS GEORGE BER­GER.

1/OB­SES­SION YO­GA

Le­vée à 6 heures, avec le so­leil, la Ca­li­for­nienne éveille corps et âme avec une séance de yo­ga. En vogue, le kun­da­li­ni est ap­pa­ru à Los An­geles en 1969. Une an­née pro­pice à cette dis­ci­pline qui ré­veille le ser­pent, sym­bole d’éner­gie vi­tale et de li­bi­do, dor­mant en bas de la co­lonne ver­té­brale. L’autre hit, c’est le vi­nya­sa (“mou­ve­ment” en sans­krit) qui donne lieu à toutes les in­ter­pré­ta­tions : sur la côte Ouest, on est plus proche de la séance d’aé­ro­bic que de l’élé­va­tion de soi. Mais que ne fe­rait-on pas pour un “yo­ga butt” ?

La French touch Il est 8 h 45, Pa­ris s’éveille, et on est dé­jà en re­tard pour al­ler bos­ser. Alors, se mo­ti­ver pour bou­ger... En­fin, de­puis l’ou­ver­ture du Tigre Yo­ga Club, un stu­dio co­sy (bar à jus, fau­teuils club, snacks heal­thy : tout ce qu’on aime !), on to­lère d’avan­cer le ré­veille-ma­tin. À la clé ? Une di­zaine de dis­ci­plines dif­fé­rentes, des cours de Pi­lates, de mé­di­ta­tion, et même des mas­sages pour ré­cu­pé­rer après l’ef­fort. À par­tir de 240 € les 10 cours. Le Tigre Yo­ga Club, 17-19, rue de Chaillot, Pa­ris 16. tigre-yo­ga.com.

2/PE­TIT DÉJ LI­QUIDE

Au re­pos pen­dant la nuit, le corps se net­toie et se ré­gé­nère. Une parenthèse que les Ca­li pro­longent jus­qu’au lunch avec un pe­tit déj li­quide tel­le­ment fa­cile à di­gé­rer qu’il dé­ploie du fuel prêt-à-consom­mer. Au me­nu, du jus vert, concen­tré de choux et autres lé­gumes à branches. Bref, la tête du clas­se­ment AN­DI (Ag­gre­gate Nu­trient Den­si­ty In­dex) qui donne le meilleur ra­tio mi­cro­nu­tri­ments/ ca­lo­ries des ali­ments. Mais aus­si du lait d’amande pour les bons acides gras, et des pro­téines vé­gé­tales en poudre pour ca­ler. Les re­com­man­da­tions nu­tri­tion­nelles de la jour­née ? Check dès 9 heures !

La French touch Et si on sa­cri­fiait ses tar­tines pour la re­cette de Te­re­sa Pal­mer, ac­trice et fon­da­trice du site de well­ness your­zen­life.com ? Cen­tri­fu­gez une poi­gnée de pousses d’épi­nard, cinq feuilles de kale (ou de chou vert), une poi­gnée de sa­lade ro­maine, un quart de concombre et trois branches de cé­le­ri. Ajou­tez le jus d’un ci­tron et d’un ci­tron vert, une poi­gnée de myr­tilles et du lait d’amande à vo­lon­té. Mixez, sau­pou­drez de can­nelle et dé­gus­tez.

3/MASSAGE À LA CARTE

Entre les fous de sport à L.A. et les nerds de la Si­li­con Val­ley, un massage heb­do­ma­daire s’im­pose, d’au­tant qu’il est cru­cial de se re­con­nec­ter ré­gu­liè­re­ment avec son corps (et de le dé­cris­per suite aux mau­vaises po­si­tions adop­tées de­vant le cla­vier). Le “deep tis­sue” et le suédois, bref le tra­vail in­tense sur les muscles, ont la cote. Sur­tout si le pra­ti­cien a été for­mé au massage sur me­sure à Esa­len, un centre de re­traite où com­mu­nier avec la na­ture et soi-même.

La French touch Chez nous, le massage est cher, sauf chez Lan­qi (48 € les 60 mi­nutes, im­bat­table !), où les ca­bines sont des box sé­pa­rés par un simple ri­deau. Rien dans le dé­co­rum, tout dans les mains des mas­seuses chi­noises qui en­chaînent les pé­tris­sages pro­fonds pour dé­gom­mer toute trace de ten­sion. Dé­jà do­tée de deux adresses, Lan­qi s’est ins­tal­lé sur deux étages au 47, avenue de Saxe, dans le 7e ar­ron­dis­se­ment pa­ri­sien. La pres­ta­tion y est plus chic (60 €), mais avec ham­mam et sau­na !

lan­qi-massage-chi­nois.fr

4/FO­LIE DÉ­TOX

Ob­sé­dées par les cures de jus, les Ca­li­for­niennes savent sé­lec­tion­ner les bonnes bois­sons, c’est-à-dire fraîches pour un max d’en­zymes et ex­traites à froid pour pré­ser­ver les

mi­cro­nu­tri­ments. L’oc­ca­sion aus­si de gla­ner quelques fibres pour la di­ges­tion. Les bran­chées se four­nissent chez Moon où elles cus­to­misent leur drink avec un shot de “li­quid light”. Do­pé en mi­né­raux rares, ce concen­tré d’acide ful­vique chas­se­rait les toxines tout en fa­vo­ri­sant l’ab­sorp­tion de nu­tri­ments. “À San Fran­cis­co, las­sées de payer 10 dol­lars la pe­tite bou­teille, les filles ont ache­té des blen­ders et piquent les re­cettes du site de well­ness the­chalk­board­mag.com”, ex­plique Ca­ro­line de Wachs­muth, fon­da­trice de Doux Me, ex­pa­triée à San Fran­cis­co où elle pré­pare une nou­velle marque bio.

La French touch Chez nous aus­si les cures gagnent du ter­rain. La pe­tite nou­velle ? Nu­bio, qui res­pecte le ca­hier des charges cru/pres­sé à froid/bio. C’est dans son ate­lier pa­ri­sien que Claire presse à la de­mande fruits et lé­gumes le ma­tin de la li­vrai­son. Au pro­gramme, six jus pour la jour­née (dont deux en-cas et deux à ré­chauf­fer, donc bien pour l’hi­ver) com­po­sés d’un pe­tit déj al­ca­lin et boos­té en chlo­ro­phylle (concombre, pomme, cé­le­ri, épi­nards, pomme, chlo­relle, ba­si­lic), de mé­langes riches en mi­né­raux et en vi­ta­mine C (épi­nard, ro­maine, ci­tron vert, ro­ma­rin, per­sil, pomme) et d’un mix ul­tra dé­tox (kale et eau de co­co, entre autres). Pas cap de s’y col­ler trois, quatre ou cinq jours ? Qu’im­porte, la ten­dance est au jus qui rem­place un re­pas quand pas le temps ou en­vie d’un truc lé­ger.

5/HEL­LO BLON­DIE !

“Ici, 70 % des filles ont de longs che­veux blonds qui flottent sur les épaules, dé­clare Ben­ja­min Mo­ha­pi, hair sty­list an­glais qui a con­quis L.A. Plus ou moins clairs se­lon la base, ils sont for­cé­ment do­rés”. Comme les co­ol babes n’ont pas que ça à faire, elles les re­touchent trois fois par an maxi. Ce qui im­plique un ef­fet ra­cine et des pointes plus claires. Un peu fa­çon om­bré mais en plus dé­gra­dé. “Avec ma tech­nique de ba­layage en V, les pointes sont plus claires, comme pa­ti­nées par le so­leil et les ra­cines fon­dues, car je les frotte avec un peu de pro­duit avant de rin­cer, in­dique Gaëlle Se­cre­tin”, co­lo­riste fran­çaise ex­pa­triée à L.A. Après, vive les pa­tines pour rec­ti­fier un re­flet qui a un peu trop vé­cu.

La French touch Ea­sy pour les filles du Nord et de l’Est, le blond ca­li pul­lule sur les po­diums du prin­temps. Notre top pré­fé­rée ? L’Al­le­mande An­na Ewers, une bombe aux lon­gueurs Rai­ponce re­pé­rée sur les dé­fi­lés Cha­nel, Miu Miu et Va­len­ti­no. Bru­nette, op­tez pour le re­flet do­ré sans over-éclair­cir. Sous les cieux du nord de la France, une mine plom­bée est vite ar­ri­vée. Si­non, ra­bat­tez-vous sur l’autre trend lo­cal : les lon­gueurs noir de jais à la Zooey Des­cha­nel, blonde in­si­pide de­ve­nue brune fun­ky.

6/HAIR CO­OL

Les filles en vogue laissent flot­ter sur les épaules des lon­gueurs gai­nées et ma­ti­fiées par le sel. Noué sur le top, le ban­deau 50s – shopp­pé chez Ame­ri­can Ap­pa­rel, down­town L.A. – fait le look.

La French touch Parce qu’on ne peut pas tou­jours comp­ter sur l’eau de mer, on l’imite. “Im­pré­gnez les che­veux hu­mides de soin sans rin­çage pour les as­sou­plir, va­po­ri­sez un spray ef­fet sa­lé, et frois­sez avec une ser­viette avant de lais­ser sé­cher na­tu­rel­le­ment, dé­taille Gaëlle Se­cre­tin. Reste à twis­ter quelques mèches au­tour des doigts. On es­saie d’ar­rê­ter le fer à fri­ser parce que ça flingue trop les che­veux.” Dé­jà flin­gués ? Aux cap­sules clas­siques, pré­fé­rez l’huile de ro­sier mus­cat, qui fe­rait des mi­racles...

7/PER­CÉE DU COURT

Mi­chelle Williams, Anne Ha­tha­way, Jen­ni­fer La­wrence... On ne compte plus les stars d’Hol­ly­wood qui ont osé tout cou­per ni les dé­bats que la “Pixie cut” en­gendre dans la presse people. For­cé­ment, les co­ol chicks se lancent aus­si.

La French touch On por­tait le court qu’elles n’étaient même pas nées. Cette sai­son, l’oeil ri­vé sur les po­diums, on pré­fère le shag à étages d’Edie Camp­bell à la Pixie, sur-vue. N’em­pêche, on peut s’ins­pi­rer de la (bonne) at­ti­tude ca­li­for­nienne face aux coif­feurs. “Les Ca­li­for­niennes aiment les coupes qui durent, quitte à payer cher, at­tendre des se­maines pour un ren­dez-vous et faire des heures de voi­ture pour al­ler chez le bon pro”, pré­cise Gaëlle Se­cre­tin.

8/SKIN SCHI­ZO­PHRÉ­NIE

En théo­rie, elles sont toutes dingues d’“or­ga­nic”. En pratique, quand les ré­sul­tats tardent, les grands prin­cipes s’éva­porent au pro­fit de l’ef­fi­ca­ci­té des marques de doc­teur. D’ailleurs, la Ca­li ne re­nie pas une pe­tite in­jec­tion pour peau­fi­ner sa beau­té na­tu­relle une ou deux fois par an. De quoi boos­ter son “fa­cial” men­suel à base de marques tel­le­ment green qu’on pour­rait les man­ger.

La French touch Plus mo­dé­rée, la Fran­çaise est aus­si plus laxiste, alors que la ri­gueur ni­veau soins paye ! La rou­tine West Coast : net­toyage peau­fi­né à la brosse, gom­mage ou pee­ling lé­ger heb­do, sé­rum qui change à chaque sai­son et, bien sûr, la crème hy­dra­tante avec in­dice de pro­tec­tion éle­vé. Sans ou­blier le net­toyage de peau en ins­ti­tut ré­gu­lier. “Je vois mes clientes tous les mois. Pen­dant trois heures, elles en­chaînent Bi­ki­ni bré­si­lien, fa­cial sur me­sure et massage”, ra­conte Ma­rion, pro­prié­taire du sa­lon En­so­ma à San Fran­cis­co. On les imite en se ren­dant au moins tous les tri­mestres à l’ins­ti­tut Or­lane, qui pro­pose quatre soins es­sen­tiels (Ré­hy­dra­tant Nu­tri­tif, Teint Ra­dieux, Co­coo­ning Peau Sen­sible, Pu­re­té Ma­ti­té) à va­rier se­lon l’hu­meur de sa peau. Le plus ? Une ex­trac­tion des co­mé­dons en bonne et due forme, ef­fec­tuée sur un épi­derme as­sou­pli par un masque mas­sé, qui re­donne un grain de peau impeccable.

1 heure, 98 €. 163, avenue Vic­tor-Hu­go, Pa­ris 16. or­lane.com

9/NO MAKE-UP (OU PRESQUE)

La vraie pas­sion de la Ca­li­for­nienne, c’est l’hy­dra­ta­tion, ren­for­cée à coups de crèmes, d’huiles, mais aus­si d’eau de co­co et de jus d’Aloe Ve­ra à go­go. À la clé, le glow fa­çon “j’ai un peu trans­pi­ré au yo­ga mais ja­mais sur la zone T” vu sur tous les dé­fi­lés du prin­temps. Zé­ro fond de teint, c’est au so­leil de créer la car­na­tion miel.

La French touch Il est mort le so­leil (au moins jus­qu’en mai), la triche est notre seule op­tion. Avant l’illu­mi­na­teur, on at­taque avec une CC cream qui cor­rige le terne et uni­fie le teint. Le tip de Lyne Des­noyer, make-up ar­tist M.A.C outre-At­lan­tique : “Mas­sez la peau de l’ex­té­rieur du vi­sage avec un mix d’huile et d’illu­mi­na­teur, puis mixez un blush-crème pêche ou abri­cot avec de la crème, et po­sez sous l’os de la pom­mette avant de dif­fu­ser vers les tempes.” L’ef­fet re­cher­ché : les bonnes joues de Brooke Shields dans les cam­pagnes Cal­vin Klein des an­nées 80.

10/L’ART DU DÉ­TAIL

Peu ma­quillée, notre dream girl se fait re­mar­quer grâce à un groo­ming par­fait. Avec un sa­lon de ma­nu­cure à chaque coin de rue, les ongles mi­tés n’existent pas. Du­ment re­tou­chés chaque mois, les sour­cils sont trai­tés avec le plus grand res­pect. Sans par­lerr­ler des ex­ten­sions de cils qua­si sys­té­ma­tiques quand lee trai­te­ment au La­tisse

10. Huile Vé­gé­tale Vierge Bio Amande Douce, Flo­rame, 8,15 €. NO MAKE-UP (OU PRESQUE) 11. Cra­zy Cream Tan, Sam­pa­rar chez Se­pho­ra, 35 €. 12. Blush Crème HD n° 410, Make Up For Ever chez Se­pho­ra, 25,50 €. 13. Prep + Prime Na­tu­ral Ra­diance, M.A.C, 38 €. 14. Crème Hy­dra­tante Vi­sage Xtend Your Youth, Dr. Brandt chez Se­pho­ra, 55 €. L’ART DU DÉ­TAIL 15. Rouge Al­lure Mé­lo­dieuse, Cha­nel, 32 €. 16. Su­per Li­ner So Couture, L’Oréal Pa­ris, 12,20 €. 17. Pre­ci­sion Twee­zers, Anas­ta­sia Be­ver­ly Hills chez The Beau­tyst, 26,32 €. 18. Lime Quatre Faces Fluo, Peg­gy Sage, 7,20 €. 19. Dior­lisse Abri­cot, Dior, 23,40 €.

4 FO­LIE DÉTOXÉTOX 11. CCure N Nou­veau Dé­part, Nu­bio, 64 € la dose jour­na­lière. HAIR CO­OL 2. Ban­deau à nouer, Ame­ri­can Ap­pa­rel, 16 €. 3. Spray Vo­lu­mi­sant au Sel Ma­rin, Da­vines, 17,15 €. 4. Huile d’Hy­dra­ta­tion Jour­na­lière Dry Re­me­dy, Ave­da, 32 €. 5. Li­quid Sup­ple­ment for Skin, Hair and Nails Sea Buck­thorn, Si­bu Beau­ty, 46 € sur ama­zon.fr SKIN SCHI­ZO 6. Gel Net­toyant Vi­sage Cleanse, Earth Tu Face chez Co­lette, 45 €. 7. Sé­rum de Co­ton Idéal Dou­ceur, Ca­ri­ta, 68 €. 8. Crème Su­per­de­fense SPF 20 Hy­dra­tant Dé­fense Quo­ti­dienne, Cli­nique, 54,50 €. 9. L’Ex­fo­liant Ex­pert Masque & Gom­mage, No­vex­pert, 24,95 €.

2

3

1

5

9

6

7

8

19

11

12

13

14

10

15

18

17

16

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.