À LA MAS­TER­CLASS DE LENA DUN­HAM

L’AC­TRICE-PRODUCTRICERÉALISATRICE DE 27 ANS NOUS A DON­NÉ UNE BONNE LE­ÇON.

Be - - TOUT DE SUITE -

Elle com­mence toutes ses ré­ponses par “Good ques­tion” : 1/ De quoi flat­ter l’ego des jour­na­listes. 2/ Et faire souf­fler un vent de sim­pli­ci­té dans ce ci­né de Saint-Ger­maindes-Prés. On at­tend la star flûte de champ’ à la main, c’est la chaîne OCS qui ré­gale. Lena Dun­ham, consé­cra­tion ul­time et re­vanche des rondes sur les fi­celles, vient de faire la une du “Vogue” US, “The New Queen of Co­me­dy”, titre le ma­ga­zine. Star, reine, et puis quoi en­core ? Une pe­tite po­te­lée dé­barque. Robe à mo­tifs zar­bis, bras nus de can­ti­nière et ta­touages ap­pa­rents, bal­le­rines paille­tées pour twis­ter l’or­di­naire. On la croi­rait dé­ta­chée de l’écran, c’est Han­nah l’hé­roïne en chair (sur­tout) et en os de “Girls” qui nous parle. Elle pour­rait avoir le me­lon, la sai­son 3 car­tonne sur HBO, la 4 est dé­jà si­gnée, et elle bosse pour eux sur un pi­lote consa­cré à la my­thique per­so­nal shop­peuse de Berg­dorf Good­man, Bet­ty Hal­breich. Mais non, elle ap­pa­raît gen­ti­ment gauche et drô­le­ment fu­tée, humble à qui veut l’en­tendre (“J’ai l’im­pres­sion de n’avoir au­cun ta­lent quand j’écris, je be­sogne, puis ça fi­nit par ve­nir”). Sur­tout, dé­tail sym­pa, elle se marre des ex­traits de sa propre sé­rie ! En­fin, on lui de­mande un conseil à don­ner à une dé­bu­tante : “Ça aide d’avoir une his­toire per­son­nelle, on se ra­conte soi et ses né­vroses, et pas ce que les autres ont en­vie d’en­tendre.” Ça aide, mais avoir le ta­lent (dé)cu­lot­té de Lena est un plus. — GAËL LE BELLEGO “Girls”, sé­rie créée par Lena Dun­ham, pro­duite par Judd Apatow. Sai­son 3 in­édite sur OCS Ci­ty Gé­né­ra­tion HBO (US + 24 heures), le lun­di, 20 h 50. Jus­qu’au 24 mars.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.