ÉVA­SION EN MU­SIQUE

VOUS TROU­VIEZ LA “STAR AC” TROP ÉDUL­CO­RÉE ? LA SH­TAR ACA­DE­MY, QUI A CHOI­SI POUR TOILE DE FOND LA TAULE PLU­TÔT QU’UN CH­TEAU, EST FAITE POUR VOUS !

Be - - TOUT DE SUITE - —VIOLAINE SCHÜTZ Sh­tar Aca­de­my, “Sh­tar Aca­de­my” (Be­cause)

Dans le rap, ceux qui sont pas­sés par la case pri­son (“chtar” en ar­got) sont les rois. Le DJ (et ex-tau­lard) Mou­loud Man­sou­ri et le pro­duc­teur To­ny Dan­za l’ont bien com­pris. En 2013, pen­dant un an, une di­zaine de dé­te­nus de la pri­son de Luynes, à Aix-en-Pro­vence, ont tra­vaillé à la pré­pa­ra­tion d’un disque qui sort ce mois-ci sur le la­bel Be­cause (Jus­tice, Me­tro­no­my, Boo­ba…). Un an au­pa­ra­vant, en mai 2012, deux cents dé­te­nus avaient par­ti­ci­pé à un cas­ting dans la mai­son d’ar­rêt. Le but ? Dé­ni­cher les rap­peurs de de­main. Les cri­tères ? Pas de meur­triers ou de vio­leurs et l’as­si­dui­té aux ate­liers pro­gram­més. Un des trois lau­réats qui forment la Sh­tar Aca­de­my ne sor­ti­ra qu’après le disque. Les deux autres sont dé­sor­mais libres. Ma­lik, Mi­rak et Ba­der n’ap­pa­raissent pas dans leur pre­mier clip, “Wesh les tau­lards”, car, à l’époque, faute d’au­to­ri­sa­tion, ils avaient été rem­pla­cés par des ac­teurs. Mais le sou­tien de La Fouine, Ke­ny Ar­ka­na, Ba­kar, Nek­feu, Orel­San, Gringe, Te­ki­la, ou les Psy4 en fea­tu­ring de ce beau pro­jet de­vrait leur ou­vrir des portes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.