En­ceinte, jus­qu’à quand peut-on faire l’amour ?

Be - - LÀ-BAS -

N’ayez pas peur de faire mal au bébé ! Dans la plu­part des cas, vous pou­vez faire l’amour jus­qu’au terme. En fait, seules des contrac­tions pré­ma­tu­rées peuvent en­gen­drer une contre-in­di­ca­tion. En gé­né­ral, en cas d’uté­rus contrac­tile, on pres­crit le re­pos com­plet de la fu­ture mère et l’on re­com­mande d’évi­ter le coït afin d’évi­ter un ac­cou­che­ment pré­ma­tu­ré. Il n’em­pêche que la sexua­li­té ne se li­mite pas à ça ! Mieux vaut donc être créa­tif que frus­tré. Dans les der­nières se­maines de gros­sesse, il ar­rive éga­le­ment que le ventre soit trop rond et l’uté­rus trop lourd pour cer­taines po­si­tions, no­tam­ment les plus fron­tales. Une rai­son de plus d’es­sayer autre chose. Bref, n’hé­si­tez pas à faire l’amour. Y com­pris dans le cas d’une pro­créa­tion mé­di­ca­le­ment as­sis­tée. Même si ces gros­sesses sont très pré­cieuses, une fois en­clen­chées, elles sont iden­tiques aux autres et ne pré­sentent pas de contrein­di­ca­tion par­ti­cu­lière en ma­tière de rap­ports sexuels. Ce se­rait dom­mage de se pri­ver, d’au­tant que cer­taines femmes ont une li­bi­do très im­por­tante pen­dant cette pé­riode de neuf mois.

Doc­teure Bri­gitte Le­tombe, gy­né­co­logue à Lille.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.