Je vou­drais ache­ter un deux-pièces à Pa­ris avec mon mec, mais les an­nonces sont nulles. Existe-t-il des as­tuces ?

Be - - LÀ-BAS -

Il y en a dé­jà une toute simple : en gé­né­ral, on se contente de re­gar­der les an­nonces en ligne sur selo­ger.com ou leurs concur­rents, mais il vaut mieux prendre contact di­rec­te­ment avec les vrais agents du sec­teur, ceux qui sont lo­ca­li­sés près du bien que vous re­cher­chez. Ren­dez-vous sur place, faites le tour des pe­tites agences du quar­tier, flai­rez les bonnes adresses et les mau­vaises. Sa­chez res­ter ré­ac­tive, et mon­trez que vous êtes mo­ti­vée. Il faut vrai­ment que l’on voie en vous une ache­teuse po­ten­tielle. Pré­fé­rez les agences non fran­chi­sées, vous évi­te­rez bien des usines à gaz. Le bouche-à-oreille passe par les agents lo­caux qui sont connus pour leurs bonnes pra­tiques dans le sec­teur où ils tra­vaillent. Quand vous au­rez trou­vé le bon, éta­blis­sez une relation de confiance avec lui, c’est le meilleur moyen de trou­ver des bons plans.

Pierre Fol­lie, fon­da­teur de l’agence im­mo­bi­lière Fol­lie’s In­ter­na­tio­nal. Pri­vi­lé­giez les an­nonces pré­cises où sont men­tion­nés ces dif­fé­rents cri­tères : l’em­pla­ce­ment, la sur­face, l’étage, l’ex­po­si­tion, le bâ­ti­ment (rue/cour), les vis-à-vis, l’an­née de construc­tion et la dis­tance par rap­port au mé­tro. Plus une an­nonce est mi­nu­tieuse, plus elle mé­rite d’être prise au sé­rieux. Pré­pa­rez une fiche avec tous les cri­tères sou­hai­tés afin de ne pas avoir de mau­vaise sur­prise et perdre un temps pré­cieux. N’ou­bliez pas de vous faire pré­ci­ser le mon­tant des charges men­suelles ou tri­mes­trielles, le der­nier bud­get vo­té en AG et si des pro­cé­dures sont en cours (conten­tieux de re­cou­vre­ment de charges, par exemple). Une agence im­mo­bi­lière fiable doit être en me­sure de ré­pondre à toutes ces ques­tions.

Ju­lien Deh­mous, di­rec­teur de Re­flet Im­mo­bi­lier (Pa­ris 12).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.