Mu­sique et mode : pop stars au top

Be - - SOMMAIRE - — VIO­LAINE SCHÜTZ

L’IN­DUS­TRIE DU DISQUE N’A JA­MAIS AU­TANT FLIR­TÉ AVEC LES PO­DIUMS. CETTE SAI­SON, À TRA­VERS

LES ÉGÉ­RIES CHOI­SIES PAR LES MARQUES, L’UNION DES DEUX FAIT LE STYLE.

Mi­ley Cy­rus chez Marc Ja­cobs, Ri­han­na chez Bal­main, Sky Fer­rei­ra chez Mai­son Kit­su­né, Ery­kah Ba­du chez Gi­ven­chy, La­dy Ga­ga chez Ver­sace, A$AP Ro­cky chez DKNY (et en col­lab avec Kate Moss chez Ele­ven Pa­ris), Lou Doillon chez Ch­loé... Les cam­pagnes prin­temps-été af­fichent la cou­leur : les pop stars sont les nou­veaux tops. L’af­faire n’est pas nou­velle : des Beatles ha­billés par Pierre Car­din dans les 60s aux Sex Pis­tols sa­pés par Vi­vienne West­wood en 76, rock et mode font bon mé­nage. La fa­shion pioche al­lè­gre­ment dans les looks des nom­breuses tri­bus in­fluen­cées par un cou­rant mu­si­cal – rap­peurs, go­thiques, hip­pies... Jé­rôme Rie­ra, music supervisor du blog très vi­si­té new­wa­ve­hoo­ker.com, ex­plique : “S’as­so­cier à un mu­si­cien, c’est une fa­çon ul­tra ra­pide de se don­ner une image, en ca­pi­ta­li­sant sur celle de l’ar­tiste. Un créa­teur qui col­la­bore ou qui uti­lise un mu­si­cien peut ac­qué­rir une cer­taine cré­di­bi­li­té. Surtout que les comptes Twit­ter des mu­si­ciens sont les plus sui­vis. C’est beau­coup plus puis­sant que de choi­sir un ac­teur. Un co­mé­dien n’existe que par ses rôles, en in­car­nant des per­son­nages fic­tifs. Les pop stars sont par es­sence des per­son­nages, leur style de vie, leurs looks, leurs chan­sons, leurs textes sont in­dis­so­ciables de ce qu’ils sont. D’ailleurs, dès qu’un spor­tif ou un ac­teur a une image très forte, on dit qu’il est « la rock star de son ac­ti­vi­té ».”

LE MA­RIAGE DU SIÈCLE

Le nombre de po­los Fred Per­ry ven­dus a ex­plo­sé après le suc­cès des Li­ber­tines, et ce­lui des cos­tumes Dior Homme a pris de l’am­pleur grâce aux noms de Pete Do­her­ty, The Rakes et Franz Fer­di­nand ac­co­lés à ce­lui de He­di Sli­mane, qui en fut le di­rec­teur ar­tis­tique. “Si la col­la­bo­ra­tion est réus­sie, ce­la peut per­mettre de vendre, car au-de­là d’une col­lab, on cherche à res­sem­bler à sa rock star pré­fé­rée quand on est fan, ou à ap­par­te­nir à un cer­tain cercle lors­qu’on porte le look de

mu­si­ciens qu’on aime, ajoute Jé­rôme Rie­ra. Et la mu­sique a tou­jours été per­çue comme un es­pace de li­ber­té, une fa­çon di­recte de s’ex­pri­mer, de se re­bel­ler. S’ache­ter ce look est une fa­çon de toucher ce mythe.”

VENDRE SON ÂME ?

C’est pour­quoi de nom­breuses marques n’hé­sitent pas à don­ner des vê­te­ments aux stars les plus hype du mo­ment. Beau­coup de créa­teurs ont ca­pi­ta­li­sé sur le lien mu­sique et mode : d’Agnès b. et son slo­gan “Agnès b. aime la mu­sique” au music pro­ject de Saint Laurent, en pas­sant par Kit­su­né (à la fois la­bel de mode et de pop), A.P.C. et Co­lette (qui ont sor­ti des com­pils), Sur­face to Air (qui a ini­tié des col­labs avec Ali­son Mos­shart des Kills et Kim Gor­don, ex-So­nic Youth), Ur­ban Out­fit­ters, April 77, Ele­ven Pa­ris (qui a fait po­ser Len­ny Kra­vitz), Ree­bok (Yelle et Ali­cia Keys en égé­ries), Adi­das (Mis­sy El­liot puis Ka­nye West en sty­listes), Za­dig & Vol­taire (les Kills en man­ne­quins), H&M (Madonna, Ky­lie Mi­nogue, Beyon­cé et La­na Del Rey ont po­sé pour le géant sué­dois), Va­nes­sa Bru­no (qui a choi­si Feist et Cat Power pour une cam­pagne), Cha­nel (Cat Power et Li­ly Al­len en muses)... Sans comp­ter l’im­por­tance don­née à la bande-son des dé­fi­lés, lors des­quels des groupes viennent par­fois jouer en live. Mais les mu­si­ciens qui ac­ceptent de jouer le jeu ne com­pro­mettent-ils pas leur au­ra punk ? “La mu­sique ins­pire la mode, et ra­re­ment l’in­verse. Il est plu­tôt na­tu­rel au­jourd’hui qu’ils col­la­borent. Ce n’est pas une com­pro­mis­sion car les mu­si­ciens sont les pre­miers créa­teurs, pré­cise Jé­rôme Rie­ra. On achète dé­jà le mer­chan­di­sing, no­tam­ment des T-shirts de groupes. En gran­dis­sant, l’union des deux nous per­met aus­si de por­ter l’image des ar­tistes qu’on aime dans une ver­sion plus adulte. Pour les créa­teurs, der­rière le mar­ke­ting, il y a une ma­nière de dire au pu­blic : “Je fais par­tie de la même culture que vous, je suis avec ces ar­tistes, leur dis­cours est aus­si le mien.” Et si on n’a pas as­sez de sous pour la jupe im­pri­mée notes de mu­sique de la col­lec­tion Miu Miu, on peut tou­jours res­sor­tir ses badges Nir­va­na pour don­ner le “la”.

3

2

1

7 1. Mi­ley Cy­rus a trou­vé en Marc Ja­cobs son men­tor. 2. La­dy Ga­ga en Do­na­tel­la chez Ver­sace. 3. Ri­han­na et Bal­main : l’al­liance du bling et de la pro­voc. 4. A$AP Ro­cky en char­mante com­pa­gnie (Ca­ra Delevingne et Jour­dan Dunn) chez DKNY. 5. Lou Doillon icône mode pour Ch­loé. 6. Ery­kah Ba­du, un choix poin­tu pour Gi­ven­chy. 7. Sky Fer­rei­ra chez Mai­son Kit­su­né.

5

4

6

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.