Real people : fins col­lec­tion­neurs

600 PAIRES DE SNEA­KERS, 8 000 MA­GA­ZINES DE MODE, 300 JOUETS VIN­TAGE... TROU­VER LA PERLE RARE EST UNE TRAQUE SANS RÉ­PIT. REN­CONTRE AVEC DES PAS­SION­NÉS.

Be - - SOMMAIRE - LOUISE EBEL 25 ans, blo­gueuse

Cer­tains se fixent des li­mites strictes (pas plus de 4 eu­ros pour Les­lie qui chine des mains porte-bagues), d’autres, seule­ment celles de leur fo­lie (Stan­ley grimpe jus­qu’à 2 000 eu­ros pour une paire

de bas­kets). Les as­soif­fés n’ont ja­mais l’es­prit en paix, tou­jours sur In­ter­net à chas­ser le pro­chain tré­sor ; les plus ro­man­tiques laissent les ob­jets ve­nir à eux au gré de la chine et du ha­sard. Mais l’émo­tion face à la dé­cou­verte d’une nou­velle pièce reste la même : dé­bor­dante.

Comme les ap­par­te­ments de nos cinq té­moins.

Que col­lec­tion­nez-vous ? Les cha­peaux, de­puis sept ans. J’en ai plus d’une ving­taine. Ça com­plète bien une te­nue. Quel a été le dé­clic ? Ma grand-mère. Pe­tite, j’al­lais sou­vent chez elle, en Nor­man­die, et j’ad­mi­rais pen­dant des heures sa col­lec­tion d’an­ti­qui­tés. À 18 ans, j’avais trou­vé un haut-de-forme mar­ron des an­nées 40 dont j’étais folle, je le por­tais tout le temps pour sor­tir. Où ex­po­sez-vous vos cha­peaux ? Par­tout. Mon ap­par­te­ment est un mi­ni mu­sée, il y a de tout : des bi­joux, des livres, des robes an­ciennes, des bi­be­lots et... mes cha­peaux ! Quel

est le mo­dèle dont vous êtes la plus fière ? Avant, c’était mon haut-def orme, hé­las, je l’ai ou­blié dans un taxi à Ber­lin. J’ai eu un autre chapeau fé­tiche, une ca­pe­line ca­mel American Ap­pa­rel que j’avais as­so­ciée à un ban­deau tan­dem en plumes, c’était mon porte-bon­heur, mais je l’ai aus­si per­due dans un taxi ! Votre col­lec­tion vous res­semble-t-elle ? Oui ! Le chapeau fait par­tie in­té­grante de ma sil­houette, c’est une sorte d’élé­ment iden­ti­fi­ca­teur. J’en ai de toutes les cou­leurs et de toutes les formes, as­sor­tis à toutes mes te­nues. Comment dé­ni­chez-vous vos pièces ? Je chine la plu­part avec pa­tience sur le Net (eBay, Et­sy...).

Votre bud­get ? 50 eu­ros maxi­mum. Votre pièce rê­vée ? Un ca­no­tier Mai­son Mi­chel. Avez-vous un pro­jet en rap­port à votre col­lec­tion ? Non, car c’est pu­re­ment per­son­nel, mais je la montre beau­coup sur mon blog, elle me sert de dé­cor, d’ins­pi­ra­tion au quo­ti­dien. miss­pan­do­ra.fr

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.