La Bee du mois

MA­RION, 32 ANS, A FAIT LE COURS FLORENT, MAIS PRÉ­FÈRE LES COU­LISSES DE LA MODE.

Be - - SOMMAIRE - — ANNE- LAURE GRIVEAU

C’est une bombe qui foule (presque) tous les cat­walks. Pour­tant Ma­rion n’est pas man­ne­quin, elle tra­vaille pour l’agence Bureau Be­tak qui or­ga­nise des dé­fi­lés et des évé­ne­ments mode. “Nous pou­vons aus­si bien bos­ser sur la fa­shion week de New York qu’or­ga­ni­ser une expo au Por­tu­gal, une soi­rée pour un créa­teur à L.A. ou un show à Pé­kin.” Ma­rion est en charge de la com­mu­ni­ca­tion de la so­cié­té de­puis deux ans, et elle ne compte pas ses heures. “On tra­vaille beau­coup, mais chaque jour est dif­fé­rent, et ça, ça n’a pas de prix !” Ne pas s’épar­gner et être ri­gou­reuse, Ma­rion connaît. Elle a pas­sé sa sco­la­ri­té à la Mai­son d’édu­ca­tion de la Lé­gion d’hon­neur, un éta­blis­se­ment strict ré­ser­vé aux filles, où le port de l’uni­forme est obli­ga­toire. “Mon goût pour la mode ne vient donc pas de là, plu­tôt de mon pe­tit job de l’époque : à 16 ans, je pho­to­gra­phiais les dé­bu­tantes de l’agence Ma­ri­lyn.” Le bac en poche, Ma­rion a pas­sé trois ans au Cours Florent avant de se lan­cer dans la pro­duc­tion ci­né­ma, ra­dio, puis té­lé. À Je­re­my Irons, Dus­tin Hoff­man ou Claude Pi­no­teau, avec qui elle a col­la­bo­ré, ont suc­cé­dé Dior, Ro­darte ou Fe­lipe Oli­vei­ra Bap­tis­ta. Rien que ça.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.