30 ans à... Bey­routh

Be - - SOMMAIRE - — PRO­POS RECUEILLIS PAR MOR­GANE PAU­LIS­SEN

Je suis née ici, comme mes pa­rents, tous deux ar­chi­tectes. Je voyage beau­coup, mais je re­viens tou­jours à mes ra­cines bey­rou­thines. J’aime le cô­té cos­mo­po­lite et bruyant de la ville, le fait qu’on y parle an­glais, arabe et fran­çais. Par­ta­gée entre mer et mon­tagne, Bey­routh offre des pay­sages uniques. La nuit, la brise ma­ri­time se mêle aux so­no­ri­tés élec­tro et la ci­té de­vient le royaume de la fête. Mon pe­tit-dé­jeu­ner Je le prends tou­jours en fa­mille. On dis­cute en bu­vant du thé à la menthe ac­com­pa­gné de ma­na­kish, une ga­lette de pain, sur la­quelle on ajoute du zaa­tar, une pâte de graines de sé­same et de thym. C’est dé­li­cieux mais ca­lo­rique ! La bonne hu­meur Bey­routh est une ville ti­raillée entre pas­sé et pré­sent. D’un cô­té, ses ruelles portent les stig­mates de la guerre ci­vile, de l’autre, tout le monde se parle, ri­gole, il y a un vrai par­tage. La mixi­té so­ciale

GAIL, JEUNE GRA­PHISTE, NOUS GUIDE

DANS LA FAS­CI­NANTE ET SI­NUEUSE CI­TÉ LI­BA­NAISE.

y est unique. Les Li­ba­nais ont une joie de vivre exemplaire et ne se laissent ja­mais abattre. Ma plage En été, tout tourne au­tour de la Mé­di­ter­ra­née. Je passe mes jour­nées à la plage La­zy B (la­zyb.me) de Jiyeh. J’y sa­voure des tranches de pas­tèque ou je bronze sur un bateau. J’aime aus­si me pro­me­ner en bord de mer, le long de la Cor­niche, avec un maïs grillé à la main.

Mon en­droit fa­vo­ri By­blos est un vil­lage his­to­rique ca­ché dans les terres et en­tou­ré de mu­railles d’époque mé­dié­vale. Je conseille d’al­ler faire un tour au mar­ché tra­di­tion­nel.

Mes QG Il y a tant de nou­veaux clubs et de bars co­ol que Bey­routh est dé­sor­mais consi­dé­ré comme le Ber­lin du Moyen-Orient. Je com­mence la soi­rée au bar-res­tau­rant Le Dic­ta­teur, dans le quar­tier de Mar Mi­khael (30 Badawi Street), le coeur cultu­rel de la ville, et je la fi­nis au lé­gen­daire B018 (b018.com), un an­cien bun­ker ré­amé­na­gé en club dont le toit s’ouvre au pe­tit ma­tin. C’est là où j’ai dé­cou­vert le duo élec­tro lo­cal Gun­ther & Sta­mi­na.

Les bois­sons à dé­cou­vrir

Les in­con­tour­nables : l’arak, un al­cool à l’anis, et le jel­lab, un jus de ta­ma­rin lé­gè­re­ment pi­quant. Il y a éga­le­ment le ca­fé ven­du dans la rue. Vrai­ment ty­pique. À rap­por­ter Des bi­joux tra­di­tion­nels en ar­gent in­crus­té de tur­quoises, ache­tés au souk de Bey­routh. Il faut mar­chan­der, ce­la fait par­tie de la culture li­ba­naise. Et une robe du créa­teur Ra­mi Ka­di qui re­des­sine les sil­houettes à la per­fec­tion.

2

4

3

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.