ALICE CHARAMEL

a lu “Un­break Me”, de Lexi Ryan (éd. Hu­go & Cie).

Be - - CALEPIN -

La pre­mière ligne du livre ?

“Tu ne vas pas te dé­fi­ler, au moins ?”

Ra­con­tez-nous l’his­toire...

Dans la veine de “Cin­quante nuances de Grey”, ce ro­man mi-éro­tique, mi-fleur bleue, ra­conte à tra­vers le point de vue des dif­fé­rents per­son­nages les mésa­ven­tures de Mag­gie, 21 ans. De re­tour dans sa ville na­tale pour le ma­riage de sa soeur, la jeune femme voit son pas­sé tu­mul­tueux re­faire sur­face. In­com­prise par sa fa­mille, elle se re­trouve par­ta­gée entre deux hommes dia­mé­tra­le­ment op­po­sés, qui re­pré­sentent cha­cun des choix de vie bien dis­tincts.

La phrase qui vous a mar­quée ?

“Ce­la semble cruel de dé­tes­ter une robe aus­si moche. Ce se­rait comme de dé­tes­ter un en­fant laid.”

Une bonne rai­son de le lire ?

Pour connaître le dé­noue­ment de l’his­toire car mal­gré un scé­na­rio sans sur­prise, on se prend au jeu.

À qui l’of­fri­riez-vous ?

À une fan de “Cin­quante nuances...” pour le cô­té éro­tique du livre ou à ma soeur pour la ro­mance amou­reuse.

Note at­tri­buée ?

B. Comme dans une sé­rie amé­ri­caine pour ados, cer­taines scènes sont un peu cli­ché, mais c’est fa­cile à lire.

Alice Charamel, rédactrice à “Be”.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.