Or­tie

Réa­li­sa­trice

Be - - REAL PEOPLE -

“Mon sexe et moi, c’est une re­la­tion amou­reuse. Je réa­lise des vi­déos éro­tiques et je fais aus­si beau­coup d’au­to­por­traits. Au dé­part, c’était une ex­plo­ra­tion de mon corps : je m’épi­lais, je pho­to­sho­pais mes ver­ge­tures... Et puis j’ai uti­li­sé Ins­ta­gram, sans re­touche. Des filles m’ont re­mer­ciée de les avoir ai­dées à se dé­com­plexer. C’est alors de­ve­nu po­li­tique. Je dé­teste la sen­sa­tion de pa­pier de verre quand le poil re­pousse. Alors, j’ai je­té mes ra­soirs et j’ai dé­ci­dé d’al­ler chez l’es­thé­ti­cienne quand j’avais le temps, l’ar­gent, l’en­vie. Par­fois, dans ma cu­lotte, c’est un por­no des an­nées 70, par­fois j’ai la peau plus lisse que le crâne d’un chauve. Je sais que je trouve plus sen­suelles des ais­selles non épi­lées, plus jo­lies des jambes lisses, plus gra­phiques des poils pu­biens, mais que les poils sur les lèvres rendent le sexe oral moins agréable. C’est tou­jours un peu com­pli­qué à expliquer à mon es­thé­ti­cienne, mais elle a fi­ni par ar­rê­ter de me faire les gros yeux. Et ça fait un bon tri dans mes conquêtes !”

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.