ET VOUS, VOUS EN PEN­SEZ QUOI ?

Les lec­trices ont tes­té notre sé­lec­tion de soins li­po­ré­duc­teurs ex­press. Ver­dict.

Be - - SPÉCIAL BEAUTÉ - – EM­MA­NUELLE COUR­RÈGES *Bru­no­koach@gmail.com

jours, de pla­cer au moins un ou deux de ces ali­ments à chaque re­pas : l’as­perge, les graines de fe­nouil, l’ar­ti­chaut, le poi­reau, la sauge, le cé­le­ri vert ou le per­sil... Exemple : une soupe d’ar­ti­chaut ou de cresson, un pois­son sau­pou­dré de graines de fe­nouil, une sa­lade de cé­le­ri, pommes et can­nelle...

La Ben­to Box, 35 €. ra­dis­son­blu.com/ho­tel-cannes

S’abreu­ver de jus détox L’avan­tage du li­quide ? “Ce­la per­met de mé­na­ger le sys­tème di­ges­tif et de mettre au re­pos les dif­fé­rents or­ganes”, ex­plique la nu­tri­tion­niste Lau­rence Plu­mey. Mise au point par le chef Mau­ro Co­la­gre­co (deux étoiles au “Guide Mi­che­lin”), la cure Détox de Kit­chen­Diet est à se dam­ner. Les deux pre­miers jours, on consomme quo­ti­dien­ne­ment 2 jus et 2 soupes au choix (men­tion spé­ciale à la Yel­low Hot, à base de fond d’ar­ti­chaut, de pulpe de pomme, de ci­tron, de cur­cu­ma...) aux­quels on ra­joute des yaourts au so­ja et une barre de sar­ra­sin qui­noa bio. À par­tir du troi­sième, on mange à nou­veau du pois­son le mi­di. Bo­nus : en vingt-quatre heures, on a vrai­ment dé­gon­flé.

Cure Détox 139 € les 5 jours, li­vrés à do­mi­cile. kit­chen­diet.fr

Si­ro­ter de la sève de bou­leau On a en­ten­du par­ler du jus de bou­leau, ob­te­nu par dé­coc­tion des feuilles et aux in­dé­niables ver­tus diu­ré­tiques. On connaît moins la sève, c’est-à-dire le “sang” de l’arbre, pur et vi­vant, aux ver­tus dé­toxi­nantes mus­clées – et au goût su­cré net­te­ment plus agréable. Blin­dée de bons nu­tri­ments, elle per­met, à rai­son de 1 à 3 verres par jour pen­dant au moins une se­maine (idéa­le­ment vingt et un jours), de re­trou­ver un corps tout propre et aux fonc­tions op­ti­males ! Sève de bou­leau fraîche des Alpes, 1,5 litre, 23 €, sur se­ve­de­bou­leau­fraiche.com ou chez Ho­liste, 29, bou­le­vard Hen­ri-IV, Pa­ris 4.

S’of­frir un mas­sage drai­nant comme le Tui Na chi­nois, ca­pable de dé­sto­cker ra­pi­de­ment, grâce à la sti­mu­la­tion de cer­tains points clés (di­ges­tion, ré­ten­tion d’eau, tran­sit...). Et quand il se com­bine, comme à La Mai­son du Tui Na, à un pal­per rou­ler, il se ré­vèle dou­ble­ment ef­fi­cace. Mas­sages Jian Tui Na, 30 min, 50 € ; Tui You, 1 h, 50 €. La Mai­son du Tui Na, Pa­ris. la­mai­son­du­tui­na.fr

ON PASSE À L’AT­TAQUE

Ja­mais des soins li­po­ré­duc­teurs n’avaient été aus­si pro­met­teurs. Vé­ri­tables armes de dé­sto­ckage mas­sif, ils an­noncent des ré­sul­tats ex­press, entre sept ou qua­torze jours. “En réa­li­té, ob­serve Lio­nel Laf­fon, doc­teur en phar­ma­cie et vice-pré­sident de Lierac, dès qu’on ap­plique un pro­duit, il se passe quelque chose dans la peau. Quand on dit, par exemple, que la ca­féine, l’ac­tif phare des pro­duits min­ceur, agit sur la li­po­lyse, ça si­gni­fie qu’elle sé­pare les trois acides gras (les tri­gly­cé­rides) sto­ckés dans les adi­po­cytes. C’est seule­ment quand les tri­gly­cé­rides de­viennent des mo­no­gli­cé­rydes, des acides gras libres, qu’ils peuvent être éli­mi­nés. Et que l’on perd de la masse grais­seuse. Or, toutes les études in vi­tro montrent qu’au bout de quelques jours, la scis­sion a dé­jà eu lieu.” Nos meilleurs sprin­teurs de la sai­son.

Tout doit dis­pa­raître sous sept jours :

En plus de se tar­guer d’un des taux de ca­féine Lipo-sioux les plus éle­vés du mar­ché (10 %), ce gel frais et ru­sé joue un vrai tour de passe-passe à nos adi­po­cytes. Grâce au WTB, un com­plexe de saule blanc et de lo­tus sa­cré mixés à un pep­tide, il réus­sit à trans­for­mer les cel­lules ha­bi­tuel­le­ment sto­ckeuses en brûle-graisses. Le mi­racle se pro­dui­rait en une se­maine seule­ment...

Bo­dy Slim Cure Min­ceur Ex­press, Lié­rac, 37,50 €.

Dé­sto­ckage mas­sif sous quin­zaine :

Cham­pionne du dé­sto­ckage, elle est In­fu­sion de ca­féine ici do­sée à 6 %. Dou­blé d’acide hya­lu­ro­nique qui plumpe la peau et d’acide sa­li­cy­lique qui la lisse, ce sé­rum sa­ti­nant pro­met d’en­traî­ner une réelle di­mi­nu­tion des vo­lumes.

Cel­lu De­stock Sé­rum Flash, Vi­chy, 33 €.

Ral­lu­mage des feux... Car c’est la nuit que la li­po­ge­nèse (le sto­ckage du gras) se met en marche. Pour contre­car­rer cette ac­ti­vi­té noc­turne, le GP4G vient sti­mu­ler le mé­ca­nisme qui met en route le trai­ning des adi­po­cytes. Quand on dort, la ca­féine dé­zingue nos amas grais­seux et la li­po­lyse (re)marche à plein ré­gime.

Cel­lu­li-Slim nuit, Soin Amin­cis­sant In­ten­sif Nuit, Elancyl, 31,90 €.

Triple bé­né­fice Non seule­ment son com­plexe ca­féi­né s’at­taque di­rec­te­ment aux amas grais­seux, is­seux, mais l’es­cine

(un ex­trait de graines de mar­ron d’Inde) et le rus­cus drainent et amé­liorent le re­tour vei­neux. Bien aus­si, le men­thol qui ra­fraî­chit et al­lège illi­co. Trai­te­ment Amin­cis­sant Drai­nant Jambes, So­ma­to­line, 31,90 €.

Ruse vé­gé­tale Il fal­lait le king du vé­gé­tal high-tech pour dé­go­ter cette pe­tite graine de lon­gane, ca­pable à elle seule de cou­per l’oxy­gène des cel­lules grais­seuses et d’in­hi­ber, du même coup, leur pro­li­fé­ra­tion. Bo­nus, elle est es­cor­tée d’un ex­trait de lo­tus des Indes qui res­serre la maille en­ve­lop­pant les adi­po­cytes pour em­pê­cher qu’ils ne gros­sissent.

Cel­lu­lI­nov Soin An­ti-Cel­lu­lite In­ten­sif, Sis­ley, 155 €.

Elixir drai­nant Quand la peau est en­gor­gée (res­sen­ti : des vo­lumes ca­pi­ton­nés + des tis­sus dou­lou­reux), quelques gouttes de cette for­mule, blin­dée d’huiles es­sen­tielles de ci­tron et de pam­ple­mousse, suf­fisent à drai­ner les li­quides et ré­gu­ler la ré­ten­tion d’eau.

Bo­dy To­nic Huile An­ti-Cel­lu­lite, Garnier, 10,90 €.

ON S’OFFRE UN COUP DE MAIN Se mas­ser tous les jours, parce que ça booste la cir­cu­la­tion et op­ti­mise la pé­né­tra­tion des ac­tifs des soins, c’est le b.a.-ba d’un plan­ning min­ceur. Mais pour cas­ser ra­pi­de­ment la gangue dans la­quelle les amas grais­seux sont mé­cham­ment com­pac­tés et ob­te­nir une di­mi­nu­tion si­gni­fi­ca­tive du volume, rien ne vaut une main de pro ou une ma­chine à la tête aus­si fu­tée qu’af­fû­tée. Voi­ci trois soins tes­tés et ap­prou­vés.

La mé­thode Anne Ca­li Non seule­ment ses GAD – des glis­sés, ap­puyés, dé­col­lés – sti­mulent les fi­bro­blastes (adieu l’as­pect tôle on­du­lée) et freinent de 30 % le sto­ckage du sucre et du gras, mais les ré­sul­tats qu’ob­tient cette ki­né sur les vo­lumes sont bluf­fants. Me­su­ré par écho-doppler sous le contrôle du doc­teur Phi­lippe Blan­che­mai­son, l’hy­po­derme (où se trouvent les amas grais­seux) perd jus­qu’à 3,7 cm au ni­veau des cuisses et jus­qu’à 8 cm au ni­veau de la taille, après 15 séances. 70 € l’heure. 113, ave­nue Vic­tor-Hu­go, Pa­ris 16. Tél. : 01 44 05 37 37.

Le soin star­ter bo­dy min­ceur de Nuxe Voi­là un pro­to­cole qui porte bien son nom. Le mo­de­lage dé­con­trac­tant qui inau­gure le soin per­met de se re­con­nec­ter à son corps. Le gom­mage ouvre les pores pour per­mettre aux ac­tifs min­ceur de mieux pé­né­trer. Le pal­per rou­ler et les pé­tris­sages drainent et dé­con­ges­tionnent les cuisses, les fesses et le ventre. Mieux, l’offre com­prend deux pro­duits pour conti­nuer chez soi (une huile min­ceur et un sé­rum an­ti­cel­lu­lite in­crus­tée). 135 € les 1 h 15. Spa Nuxe, 34, rue Mon­tor­gueil, Pa­ris 1. Toutes les adresses en pro­vince sur fr.nuxe.com

Le pro­gramme Ex­press de LPG C’est la tech­nique amin­cis­sante la plus suc­cess­ful au monde. Mais il fal­lait jusque-là s’ar­mer de pa­tience... Grâce à l’utilisation d’une as­pi­ra­tion sé­quen­tielle, on peut dé­sor­mais

/ / mul­ti­plier les séances, jus­qu’à deux par jour sur six jours maxi­mum. À ce rythme, on voit des ré­sul­tats fis­sa. À par­tir de 50 €. Centres sur lpg­sys­tems.fr/en­der­mos­pa et dans les spas équi­pés de la der­nière gé­né­ra­tion de Cel­lu M6.

ON DÉ­GAINE LE GAI­NAGE Toutes les tops le savent : même s’il ne fait pas perdre de ki­los, le gai­nage lifte la sil­houette, sculpte les ge­noux, cisèle la taille, galbe les cuisses illi­co pres­to, en don­nant l’im­pres­sion qu’on s’af­fine séance après séance. Le prin­cipe ? “En te­nant une po­si­tion sta­tique, les muscles doivent sup­por­ter le poids du corps et du coup se contractent en pro­fon­deur”, ex­plique Bru­no, per­so­nal trai­ner* qui en­traîne une flo­pée de mannequins avant les shows. Bo­nus 1 : si on place ces exer­cices de gai­nage dans un cir­cuit-trai­ning de vingt mi­nutes (c’est-à-dire en en­chaî­nant les exer­cices à un rythme sou­te­nu), on perd 70 % de ca­lo­ries en plus que lors­qu’on court une heure. Bo­nus 2 : parce qu’un muscle sti­mu­lé est un muscle qui brûle da­van­tage sur la du­rée, c’est le star­ter idéal. Rai­son de plus pour suivre les conseils de Bru­no :

Pour un ventre plat, on mo­bi­lise son muscle trans­verse, en tra­vaillant en ré­tro­ver­sion. Concen­trez-vous et as­pi­rez votre nom­bril dans la co­lonne comme si vous vou­liez ren­trer dans un slim une taille en des­sous de la vôtre. Main­te­nez la po­si­tion (sans oublier de res­pi­rer) au­tant que vous pou­vez puis chan­gez d’exer­cice. Ques­tions Fa­ce­book

Pour des cuisses fuselées, rien de tel que les fentes fixes. Les deux pieds joints, on lance une jambe en avant ou en ar­rière et on main­tient au­tant que l’on peut, avant de re­ve­nir à la po­si­tion ini­tiale. Plus la fente est longue, plus on va cher­cher loin, plus on tra­vaille le pli sous­fes­sier et les is­chio-jam­biers (l’ar­rière de la cuisse). Plus la fente est courte, plus ce sont les qua­dri­ceps qui tra­vaillent. L’idée, c’est d’al­ter­ner.

Pour des fesses bé­ton­nées, on s’al­longe sur un ta­pis, on écarte les pieds à la lar­geur du bas­sin et on re­lève les fesses. Là aus­si, on main­tient. Pour plus de fer­me­té (et ren­for­cer aus­si les cuisses), on lève une jambe à la ver­ti­cale et on tient en comp­tant au moins deux res­pi­ra­tions lentes.

1

2

3

MA­RIE, 28 ans

3 Trai­te­ment Min­ceur Drai­nant Jambes de So­ma­to­line “La tex­ture est top : épaisse comme il faut, confor­table, non col­lante. Elle per­met un mas­sage to­nique et son ef­fet glaçon sou­lage mes jambes lourdes im­mé­dia­te­ment et du­ra­ble­ment. Même si je n’ai pas en­core per­du de cen­ti­mètres, je me sens dé­jà beau­coup plus lé­gère... C’est sûr, je le ra­chè­te­rai une fois fi­ni.”

ALI­SA, 23 ans

1 Cel­lu­lI­nov de Sis­ley “Je suis gé­né­ra­le­ment scep­tique face à ce type de pro­duit, mais là, j’ai été bluf­fée. Au bout d’une se­maine, je constate dé­jà une amé­lio­ra­tion de ma peau : as­pect lis­sé, ca­pi­tons es­tom­pés. Les plus : une odeur de plantes très agréable, un peu comme chez un her­bo­riste, et la tex­ture, iden­tique à une crème onc­tueuse et qui pé­nètre très vite. Idéal le ma­tin.”

SO­PHIE, 37 ans

2 Bo­dy-Slim, Cure Min­ceur Ex­press de Lierac “Un pro­duit per­for­mant qui m’a convain­cue. De nom­breux points po­si­tifs : odeur frui­tée et fleu­rie, tex­ture tout confort. In­utile d’ap­pli­quer en­suite un soin hydratant, ma peau pour­tant sèche reste tout à fait confor­table. Et en quinze jours, j’ai dé­jà per­du 3,2 cm.”

CLA­RA, 26 ans

4 Cel­lu Dé­stock Sé­rum Flash de Vi­chy “J’étais plu­tôt du­bi­ta­tive concer­nant les pro­duits min­ceur. Grâce à ce soin, je suis re­ve­nue sur ma po­si­tion. Cinq bonnes mi­nutes de mas­sage sont né­ces­saires pour bien le faire pé­né­trer. Une lé­gère fraî­cheur se res­sent au mo­ment de l’ap­pli­ca­tion. En seule­ment trois jours, j’ai consta­té une di­mi­nu­tion de l’as­pect cel­lu­lite, et ma peau est de­ve­nue beau­coup plus lisse.”

CAROLINE, 28 ans

6 Bo­dy To­nic Huile An­ti-Cel­lu­lite de Garnier “Cette huile sèche à l’odeur fraîche d’agrumes laisse un jo­li voile sa­ti­né sur la peau. La tex­ture donne en­vie de s’at­tar­der sur le mas­sage avec des mou­ve­ments de pal­per rou­ler. Après quelques jours d’utilisation, pas en­core de ré­sul­tat ni­veau fer­me­té, mais une peau dé­jà plus lisse. Je compte bien conti­nuer sur cette lan­cée.” — PRO­POS RE­CUEILLIS PAR EM­MA­NUELLE LAPLACE

ALO­NA, 25 ans

5 Cel­lu Slim Nuit d’Elancyl “Un vé­ri­table soin al­liant une tex­ture riche et onc­tueuse et une odeur vrai­ment di­vine. Le soir, je prends plus de temps pour moi, et cette sen­teur re­laxante est très agréable juste avant de se cou­cher. J’aime l’idée d’un soin qui agit la nuit. Même en l’uti­li­sant avec par­ci­mo­nie pour le faire du­rer plus long­temps, ma peau est dé­jà plus lisse vi­suel­le­ment.”

6

5

4

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.