Le dis­count glam

THE OUT­NET, LAN­CÉ POUR ÉCOU­LER LES IN­VEN­DUS DE NET-À-POR­TER, FÊTE SES 5 ANS AVEC DES RÉ­ÉDI­TIONS QUI FONT TRÈS EN­VIE.

Be - - ÉDITO - — VA­LÉ­RIE GUÉ­DON

Qui n’a ja­mais rê­vé de pou­voir (re)por­ter les com­pen­sées Ch­loé prin­temps-été 2006 – époque bé­nite où Phoebe Phi­lo ré­gnait sur la mai­son – ou ce top ca­che­mire JW An­der­son, ce­lui-là même qui a ren­du cé­lèbre le nou­veau chou­chou bri­tish de LVMH ? Un fan­tasme de mo­deuse de­ve­nu réa­li­té avec les ré­édi­tions exclusives de dix-sept de­si­gners pour les cinq ans de The Out­net. “Ce ne sont que des pièces si­gna­tures”, s’en­thou­siasme la PDG Sté­pha­nie Phair. Cinq ans dé­jà que le site de e-dis­count dis­tille ses perles des sai­sons pas­sées à prix ré­duits – jus­qu’à - 75 %. Un suc­cès ful­gu­rant pour la ca­dette de Net-à-Por­ter, des­ti­née au dé­part à écou­ler ses in­ven­dus. “Mais très vite, la de­mande a été si forte qu’ils ne suf­fi­saient plus. On a donc dé­ci­dé de né­go­cier avec les marques et les créa­teurs (250 au­jourd’hui) en di­rect pour com­plé­ter l’offre.” Mise en ligne en pleine ré­ces­sion éco­no­mique, The Out­net bé­né­fice des tech­niques de vente im­pa­rables de sa grande soeur, leader sur le mar­ché du luxe sur In­ter­net – un choix ul­tra poin­tu et un ser­vice quatre étoiles. Il s’y vend une paire de Lou­bou­tin toutes les trois se­condes...

1. Le top J.W. An­der­son, été 2012, 423 €. 2. Le sou­lier Ni­cho­las Kirk­wood, été 2010, 394 €. 3. Le col­lier Os­car de la Ren­ta, hi­ver 2012, 329 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.