JEAN-KANORA YOU ET BRU­NO CLA­NET

30 ans, me­nui­siers

Be - - TÉMOIGNAGE -

Que fa­bri­quez-vous en ce mo­ment ? Bru­no : Du mo­bi­lier ur­bain pour La Dé­fense et une bi­blio­thèque pour une en­tre­prise. Il y a du dé­fi ! Nous ai­mons trou­ver le truc qui ren­dra pos­sible et pra­tique l’idée du de­si­gner. Jean-Ka­no : Notre travail est de trou­ver l’ou­til adé­quat, qu’il soit d’hier ou d’au­jourd’hui. C’est bien plus cé­ré­bral que ça en a l’air. Nous ques­tion­nons le par­ti pris es­thé­tique et fai­sons des pro­po­si­tions. La nou­velle gé­né­ra­tion de de­si­gners de meubles est contente de trou­ver des me­nui­siers qui parlent le même lan­gage. Comment êtes-vous

de­ve­nus me­nui­siers ? Bru­no : Nous nous sommes ren­con­trés à Boulle, une école de de­si­gn et de mé­tiers d’art. Au­cun de nous deux ne s’y re­trou­vait vrai­ment. Tout ce que je sa­vais, c’était que je vou­lais vouer ma vie à quelque chose qui me pas­sionne. Jean-Ka­no est par­ti vers la créa­tion mul­ti­mé­dia, et moi qui adore jouer de la gui­tare, je me suis orien­té vers la lu­the­rie et le bâ­ti­ment, avec la ré­no­va­tion de ma mai­son fa­mi­liale en Bour­gogne. Après un burn-out en agence de pub, Jean-Ka­no m’a re­joint et je l’ai for­mé à la lu­the­rie. Un de nos amis de l’école, de­ve­nu de­si­gner, cher­chait un fa­bri­cant pour une table. On a ac­cep­té, Seew­hy, notre marque, était né...

Jean Ka­no : En­suite, les choses se sont en­chaî­nées d’elles-mêmes. Le bois et les ma­tières au­then­tiques font un car­ton en ce mo­ment. Le monde est al­lé trop loin en dématérialisation. ate­liers-seew­hy.com

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.