CONSUL­TANT CO­LO­RISTE GARNIER À PRO­POS DE LA BLONDE AM­BI­TION

Be - - BEAUTE -

Trois ni­veaux d’éclair­cis­se­ments pour toutes les en­vies de blon­deur es­ti­vales. Le coup de so­leil Avec un gel éclaircissant qui dé­co­lore d’un quart de ton à chaque pas­sage. At­ta­quez sur les pointes (5 cm) lors de la pre­mière pose, puis re­mon­tez pro­gres­si­ve­ment vers les ra­cines lors des sui­vantes. À force d’ap­pli­ca­tions (tous les jours, toutes les se­maines, à vous de do­ser), on éclair­cit jus­qu’à un ton et de­mi. Ge­lée Fon­dante Éclair­cis­sante, Des­sange, 10,55 €. Le bleach lé­ger Avec une co­lo­ra­tion mai­son, comp­tez deux tons et de­mi en moins. Le risque ? Se trom­per de cou­leur. Entre deux, choi­sis­sez tou­jours la plus fon­cée et un ton cen­dré qui contre­ba­lan­ce­ra le jaune qui peut ap­pa­raître si la teinte choi­sie n’est pas par­fai­te­ment adap­tée. Pour in­fo, les nuances cen­drées ont un nu­mé­ro ga­gnant qui se ter­mine par 1. Olia Blond Do­ré Cen­dré 8.31, Garnier, 10,90 €. Le presque pla­tine Avec un bon co­lo­riste et deux ba­layages suc­ces­sifs (dans le même mois), les pointes virent au pla­tine tan­dis que les lon­gueurs et les ra­cines, plus do­rées, donnent du re­lief au ré­sul­tat. La base idéale que le so­leil se char­ge­ra de rendre blond bé­bé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.