La per­for­meuse du lan­gage

Be - - PHÉNOMÈNE -

“L’art ap­par­tient au pu­blic, et il n’y a rien de plus lâche et de plus mal­hon­nête que d’es­sayer de le rendre in­ac­ces­sible.” Si les opi­nions de Le­ga­cy Rus­sell (le­ga­cy­rus­sell.com) sont ca­té­go­riques, c’est parce qu’elle sait de quoi elle parle. Cette ar­tiste mul­ti­mé­dia, fille d’un pho­to­graphe et d’une psy­cho­logue, a gran­di dans l’East Vil­lage, centre de la bo­hème new-yor­kaise. “Je n’ai pas vrai­ment dé­ci­dé de de­ve­nir ar­tiste, ça a été plu­tôt une ques­tion de pro­vi­dence ; l’art était par­tout au­tour de moi lorsque je gran­dis­sais.” Pour­tant, son pre­mier amour n’est pas la pein­ture, mais la parole : “à 10 ans, j’ai vu Pat­ti Smith lire des poèmes. De­puis, le rap­port entre les mots et les arts vi­suels m’a tou­jours in­tri­guée.” Ce qui ex­plique sa pré­fé­rence pour la vi­déo et les per­for­mances col­lec­tives, souvent au­tour d’une conver­sa­tion et d’un dé­jeu­ner. Di­plô­mée du Gold­smiths Col­lege de Londres, Le­ga­cy tra­vaille au­jourd’hui entre la ca­pi­tale bri­tan­nique et New York, où elle vient de pré­sen­ter sa pre­mière ex­po­si­tion à la ga­le­rie Fields Pro­jects. En plus de son travail créa­tif, l’ar­tiste col­la­bore avec le Whit­ney Mu­seum of American Art et avec le Met en ré­di­geant des pro­grammes et des dos­siers de presse, et, de temps en temps, elle or­ga­nise des ex­hi­bi­tions dans des ga­le­ries in­dé­pen­dantes. “Toutes ces ac­ti­vi­tés me per­mettent de vivre, mais éga­le­ment d’ap­prendre sans cesse. Pour moi, cette édu­ca­tion n’a pas de prix,” confie-t-elle.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.