La fine fleur

ADULÉES DES GYPSETTES ET DES FES­TI­VA­LIÈRES, LES COIF­FURES BU­CO­LIQUES FONT UN COME-E-BACK RE­MAR­QUÉ RE­MAR­QUÉ.

Be - - SOMMAIRE - — JOY PIN­TO

Fol­le­ment pho­to­gé­niques, les fleurs dans la che­ve­lure ga­ran­ti­ront sans doute une éclo­sion de likes sur Ins­ta­gram cet été. Mais dans la vraie vie, mieux vaut évi­ter quelques épines pour ne pas vi­rer in­gé­nue de ser­vice (ou pot de gé­ra­nium de la concierge). D’abord, la bonne tex­ture de che­veux : pas trop raide, pas trop fri­sot­tante (sauf à se la jouer Isa­belle Ad­ja­ni époque “Eté Meur­trier”), elle re­tient la fleur sans l’étouf­fer. Cri­nière très fine ou déses­pé­ré­ment raide ? Pou­drez ra­cines et mi-lon­gueurs pour gai­ner et créer des points d’ac­croche. Reste à po­si­tion­ner la cou­ronne avec la dex­té­ri­té d’une soeur ca­chée de William et Har­ry. “Sur le front s’il est large, comme sur le show An­na Sui, ou si­non au des­sus, ex­plique Del­phine Cour­teille du sa­lon épo­nyme. Et n’hé­si­tez pas à la fixer gra­cieu­se­ment avec des épingles kir­by ou des ru­bans de co­ton.” L’autre op­tion ? Pi­quer les fleurs comme si elles étaient tom­bées ac­ci­den­tel­le­ment. “On choi­sit un seul cô­té pour évi­ter lee fi­ni bou­quet un peu too much du dé­fi­lé Zac Po­sen et l’on res­pecte une règle : moins il y a de che­veux, moins il y a de fleurs. Sur une pe­tite tête, trois mar­gue­rites suf­fisent !” Pour la te­nue, pro­hi­bez le Li­ber­ty et lais­sez la den­telle de cô­té. À moins d’être la ma­riée !

1. Épingle à che­veux Sa­ku­ra Sa­ku­ra, Ka­ru­na Bal­loo, 95 €.

2. Cou­ronne Gyp­sy, Li­ber­tie is my Re­li­gion, 144 €. 3. Cou­ronne de mar­gue­rites, Mai­son Guillet, 450 €. Au Sa­lon Del­phine Cour­teille, 34, rue du Mont-Tha­bor, Pa­ris 1. 4. Grande bar­rette, Claire’s, 5 €.

AN­NA SUI

DOLCE&GAB­BA­NA

ZAC PO­SEN

HONOR

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.